Aller au contenu principal

Un gain d'activité pour Bovins croissance

Dans un contexte défavorable, arrêt de l'aide à la filière bovine accordée par le conseil général et baisse des cotisations individuelles, Bovins croissance a su tirer partie de son rapprochement avec le Contrôle laitier, et connaît même aujourd'hui une augmentation de son activité.

A la tribune à droite, René Collin, président de Bovins Croissance et Gérard Lamane, vice-président.
A la tribune à droite, René Collin, président de Bovins Croissance et Gérard Lamane, vice-président.
© TERRA
S'appuyant sur les éléments présentés à l'assemblée générale de Bovins croissance, le 15 mai à Saint-Ouen-des-Alleux, René Collin, président, a dit être "satisfait du choix fait de s'être rapproché du contrôle laitier en 2005". Le compte de résultats montre en effet une meilleure maîtrise des charges liées à des économies d'échelle et à un partage de certaines charges. Néanmoins, avec une baisse des aides du conseil général et l'arrêt de certaines prestations dispensées par Bovins croissance, le résultat reste toutefois modeste (vingt mille euros après impôt). Le président s'est félicité dans ce contexte d'avoir pu réaliser une baisse des cotisations individuelles pour les adhérents des deux structures. David Renault, animateur, a également précisé que Bovins croissance a connu une augmentation de son activité en 2006 avec 25 nouveaux éleveurs, soit 306 adhérents au total en fin d'année.
La hausse de l'activité, grâce au rapprochement avec le Contrôle laitier, concerne surtout les génisses laitières qui constituent aujourd'hui un peu plus de la moitié des services rendus par Bovins croissance. David Renault s'est d'ailleurs félicité des résultats techniques obtenus, avec notamment un âge au vêlage de 28,3 mois pour les adhérents de Bovins croissance soit 1,5 mois de moins que pour ceux du Contrôle laitier.

Convaincre les éleveurs de viande bovine
En ce qui concerne les jeunes bovins, les résultats techniques des adhérents montrent des GMQ (Gain moyen quotidien) de 1 000 à 1 100 g pour les races laitières, et de 1 200 à 1 350 g pour les races à viande. Les vaches allaitantes représentent, quant à elles, 28% de l'activité de Bovins croissance, avec à peine un éleveur adhérent sur vingt dans le département, les adhérents ayant pour la plupart des troupeaux importants. En comparaison, "le Contrôle laitier est présent dans plus de 80% des élevages laitiers", selon Christian Denoual, président du syndicat du Contrôle laitier. René Collin a alors souligné que "la qualité obtenue par le contrôle des performances constitue un intérêt économique, pour les éleveurs de viande bovine, qui devrait pouvoir attirer de nouveaux adhérents".
Enfin, le président a affirmé "envisager avec sérénité les défis à relever, notamment la restructuration de la filière laitière en cours et la future loi d'orientation agricole". Jean-Luc Fossé, président de l'EDE, l'a conforté dans ce sens, mais a ajouté que "certains points d'interprétation du dossier du bien-être animal l'interpellent toujours".
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Monotraite : Serge Hochet ne reviendrait pas en arrière
Dans le cadre des rendez-vous techniques bio, des éleveurs de la région témoignent de leur expérience. À l’EARL des Genêts, à…
innovation - Parc au sol : les lapins ont désormais leur loft
Les sociétés miXscience et Sanders du groupe Avril ont travaillé en partenariat avec le groupement Evilap et l'abattoir SNV à un…
Bien-être en poulet de chair, l’équation impossible ?
Danger ou opportunité ? La question du bien-être est au coeur des préoccupations de la filière avicole. Quelles évolutions et…
Christiane Lambert
"Les citoyens passent des commandes et les consommateurs ne sont pas au rendez-vous"
La présidente de la FNSEA était la semaine passée au Space. Alors que cette semaine du 21 au 23 septembre avait lieu à Niort dans…
La PAC peut-elle faire de l'UE un leader mondial de la durabilité ?
Pierre Bascou, un des penseurs de la PAC, était mercredi dernier au Space à l'invitation de la Maison de l'Europe. L'occasion…
"Agir en collectif" : le CRP Bretagne rappelle sa priorité
La signature par le ministre de l'Agriculture de la reconnaissance de l'AOP Porc Grand Ouest permet à la filière de franchir une…
Publicité