Aller au contenu principal

Un gain d'activité pour Bovins croissance

Dans un contexte défavorable, arrêt de l'aide à la filière bovine accordée par le conseil général et baisse des cotisations individuelles, Bovins croissance a su tirer partie de son rapprochement avec le Contrôle laitier, et connaît même aujourd'hui une augmentation de son activité.

A la tribune à droite, René Collin, président de Bovins Croissance et Gérard Lamane, vice-président.
A la tribune à droite, René Collin, président de Bovins Croissance et Gérard Lamane, vice-président.
© TERRA
S'appuyant sur les éléments présentés à l'assemblée générale de Bovins croissance, le 15 mai à Saint-Ouen-des-Alleux, René Collin, président, a dit être "satisfait du choix fait de s'être rapproché du contrôle laitier en 2005". Le compte de résultats montre en effet une meilleure maîtrise des charges liées à des économies d'échelle et à un partage de certaines charges. Néanmoins, avec une baisse des aides du conseil général et l'arrêt de certaines prestations dispensées par Bovins croissance, le résultat reste toutefois modeste (vingt mille euros après impôt). Le président s'est félicité dans ce contexte d'avoir pu réaliser une baisse des cotisations individuelles pour les adhérents des deux structures. David Renault, animateur, a également précisé que Bovins croissance a connu une augmentation de son activité en 2006 avec 25 nouveaux éleveurs, soit 306 adhérents au total en fin d'année.
La hausse de l'activité, grâce au rapprochement avec le Contrôle laitier, concerne surtout les génisses laitières qui constituent aujourd'hui un peu plus de la moitié des services rendus par Bovins croissance. David Renault s'est d'ailleurs félicité des résultats techniques obtenus, avec notamment un âge au vêlage de 28,3 mois pour les adhérents de Bovins croissance soit 1,5 mois de moins que pour ceux du Contrôle laitier.

Convaincre les éleveurs de viande bovine
En ce qui concerne les jeunes bovins, les résultats techniques des adhérents montrent des GMQ (Gain moyen quotidien) de 1 000 à 1 100 g pour les races laitières, et de 1 200 à 1 350 g pour les races à viande. Les vaches allaitantes représentent, quant à elles, 28% de l'activité de Bovins croissance, avec à peine un éleveur adhérent sur vingt dans le département, les adhérents ayant pour la plupart des troupeaux importants. En comparaison, "le Contrôle laitier est présent dans plus de 80% des élevages laitiers", selon Christian Denoual, président du syndicat du Contrôle laitier. René Collin a alors souligné que "la qualité obtenue par le contrôle des performances constitue un intérêt économique, pour les éleveurs de viande bovine, qui devrait pouvoir attirer de nouveaux adhérents".
Enfin, le président a affirmé "envisager avec sérénité les défis à relever, notamment la restructuration de la filière laitière en cours et la future loi d'orientation agricole". Jean-Luc Fossé, président de l'EDE, l'a conforté dans ce sens, mais a ajouté que "certains points d'interprétation du dossier du bien-être animal l'interpellent toujours".
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Publicité