Aller au contenu principal

Affûtage et affilage des couteaux, une formation qui tranche dans le vif !

Couper des têtes de choux ou d’artichauts avec un couteau bien tranchant facilite le geste, réduit la fatigue et évite le risque des TMS, troubles musculo-squelettiques. Pourtant, l’entretien des couteaux n’est pas toujours maîtrisé, les couteaux ne sont pas toujours tranchants et "on force sur la main". Le 27 mai prochain, une formation Vivea est organisée sur l’affûtage et l’affilage. Thierry Gaudin, formateur agréé de Forma-Pôle, en Vendée, sera présent à Saint-Pol-de-Léon à la demande de Rés’Agri Légumes 29 et des chambres d’agriculture de Bretagne. Il viendra avec le matériel d’affûtage et d’affilage, vous avec vos couteaux. Sept heures de mise en pratique et de bases théoriques feront de vous un spécialiste dans le domaine. Attention, il n’y que 8 places disponibles. Inscrivez-vous vite ! 

Pratique

Formation réservée aux adhérents de Rés’Agri.

Programme et (pré-)inscription sur formation-agriculteurs.com

Présentation sur la chaîne YouTube de Rés’Agri 29: en vidéo Affutage et affilage des couteaux en podcast Affutage – témoignage formation

Contact : 02.98.88.97.60

Témoignage

Josette Boutouiller est productrice de légumes à Plougoulm et membre de Rés’agri Légumes 29. Elle a suivi cette formation il y a deux ans et utilise ce qu’elle y a appris tous les jours, pleinement. Les autres stagiaires l’ont trouvé également intéressante et utile.

"L’affûtage ressemble à un métier ancestral, assez simple. Mais on se rend compte pendant le stage que c’est un déroulé très précis en plusieurs étapes qui demande un entraînement : il faut le pratiquer régulièrement. La technique de l’affûtage est applicable sur les couteaux mais aussi sur d’autres outils à main, binette ou sécateur. Le résultat est bluffant. Le travail est facilité et c’est moins fatiguant. Les articulations sont préservées et on travaille plus vite avec un outil bien affûté. Cet hiver, notre équipe n’a eu aucun problème de tendinite ou de poignet. Puis, le côté bien agréable de travailler avec un couteau affûté est un plus. Donc, se former a un retour sur investissement !

En légumes, on utilise beaucoup d’outils à main qu’on n’entretient pas tout à fait comme il faut. On les remplace quand ils sont usés. En formation, nous avons appris à entretenir le matériel et à en prendre soin comme n’importe quel autre outil sur l’exploitation. La formation aborde également les critères de choix et des conseils pour l’achat des couteaux et du matériel d’affilage et d’affûtage".


 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité