Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Démonstration de destruction de couverts

Comment avoir un couvert propre entre deux céréales à paille pour ne pas avoir besoin du glyphosate ? C'était tout l'intérêt de la démonstration de destruction de couverts, organisée le 18 octobre à Essé, chez Sébastien Sachet, en partenariat avec les réseaux Cuma Ille Armor, Geda 35 et Ceta 35.  

Installé en veaux de boucherie depuis 2008, Sébastien Sachet pratique l'agriculture de conservation des sols, pour ses 30 ha de céréales. Cette année, il a fait un essai de différents couverts végétaux dans le cadre du GIEE Solutions durables pour le climat et le vivant. La parcelle concernée est une parcelle historiquement en monoculture de maïs, qui a eu deux précédents de blé et sur laquelle ont été testées cinq modalités de couverts, semés le 16 juillet. De l'orge d'hiver sera ensuite implantée "Aujourd'hui, nous testons différents outils de destruction des couverts avec différents rouleaux hacheurs, des scalpeurs, un broyeur et un déchaumeur à disques gaufrés", explique Sébastien Sachet. Et de préciser : "avec l'agriculture de conservation des sols, l'objectif et de moins travailler le sol, de le couvrir en permanence pour limiter l'érosion, favoriser la biodiversité, la floraison... et de trouver des alternatives au glyphosate".

L'objectif est de moins travailler le sol

Destruction de couverts
Une vingtaine d'agriculteurs est venue assister à la démonstration.

Premier outil testé, le rouleau hacheur Treffler. Un premier rouleau couche le couvert et le pré-hache. Deux rouleaux viennent ensuite "blesser" la plante pour maximiser le hachage. Ici, l'objectif est de ne pas toucher le sol. Le constructeur avait également mis à disposition un scalpeur que l'on peut mettre à l'arrière. Deuxième outil, l'écorouleau de chez Bonnel, présenté en version double rouleaux et qui permet d'être plus agressif. Cette fois, on cherche a faire un paillage sur le sol. Autre technique, avec le déchaumeur Carrier, équipé de disques gauffrés. Le but est de travailler le sol entre deux et quatre centimètres, en jouant sur le phénomène de combinaison des angles des disques, qui permet d'arracher le système racinaire. Plus la vitesse est rapide, plus la force d'arrachement est importante. Enfin, dernier test avec le rouleau double crop de chez Guilbart et ses lames hélicoïdales en hardox. Un broyeur peut aussi être installé à l'arrière. Pour la suite des essais, "on va regarder l'évolution des couverts après ces passages et comparer la qualité de levée des semis de l'orge", conclut Sébastien Sachet.

Destruction de couverts
Plusieurs matériels ont été testés pour la destruction des couverts.
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Thierry Coué
Thierry Coué, Président de la FRSEA de Bretagne : "Chaque agriculteur doit prendre conscience du besoin de se protéger, et de protéger son exploitation"
Depuis le début de la crise du coronavirus, le monde agricole semblait en retrait, presque observateur. Les comportements ont…
Lettre aux agriculteurs et agricultrices de Bretagne

Madame, Monsieur,

Comme le reste du monde, la Bretagne est confrontée à la pandémie due au coronavirus Covid-19. Dans…

Jérémy Labbé, nouveau président de JA22
Le 11 mars dernier s’est tenu le conseil d’administration électif des Jeunes agriculteurs des Côtes d’Armor. Dorénavant c'est un…
Germain et Laura Evo, jeunes aviculteurs, engagés aussi
Du comité organisateur de la prochaine fête de l’agriculture, à Grand-Champ, Germain Evo 32 ans, en est, Jeune Agriculteur aussi…
Eureden s’adapte et s'organise pour assurer ses services

La crise COVID-19 impacte profondément notre filière porcine et les équipes Eureden sont entièrement mobilisées pour…

Publicité