Aller au contenu principal

2020, une nouvelle année d'investissements pour le monde agricole

Pour sa conférence de presse lors du Space, le Crédit Agricole a fait un bilan de l’année 2020. Pour la 8e année consécutive, la banque a dépassé les 7 milliards d’euros de prêts accordés aux agriculteurs français.

Stéphane Bouganim, directeur des entreprises et des marchés spécialisés au Crédit agricole ; Jean-Yves Carillet, secrétaire général de Crédit Agricole en Bretagne ; Hervé Le Floc'h, président et Jean-Christophe Roubin, directeur du marché de l'agriculture.

À l’occasion de l’ouverture du Space, mardi 14 septembre, le Crédit Agricole tenait sa traditionnelle conférence bilan de l’année précédente. Première banque sur le marché de l’agriculture, le Crédit Agricole était impliqué dans 77 % des installations en 2020. En termes d’investissements, l’année s’est très bien passée avec 7,6 milliards d’euros de prêts accordés aux agriculteurs français. Un chiffre en baisse par rapport à 2019 qui avait été une année record pour la banque, mais le montant dépasse les 7 milliards d’euros pour la 8e année consécutive.
Parmi les raisons du dynamisme du nombre de prêts, le secteur du machinisme se porte particulièrement bien. "Le passage de certains exploitants au bio entraîne des changements de matériels", justifie Jean-Christophe Roubin, directeur du marché de l’agriculture pour le Crédit Agricole. Le prêt garanti par l’État a également eu des effets sur le monde agricole, principalement pour la filière viticole.

 

2021 bien partie

Pour le début d’année 2021, la banque se montre aussi satisfaite des premiers résultats, avec 4,1 milliards d’euros de prêts en six mois. "On reste prudents, mais c’est une année très intéressante", précise Jean-Christophe Roubin.
Certaines filières ont plus de difficultés. Le lait souffre d’instabilité à l’échelle européenne à cause de la crise sanitaire et des confinements. Le porc, entre le Covid et la fièvre porcine, n’a pas été épargné non plus. "L’Espagne s’est démarquée en augmentant ses marges et en exportant vers la chine", explique le directeur du marché de l’agriculture. Et s’il se porte bien, le marché de la volaille est très dépendant de l’importation, qui représente 58 % de la volaille consommée.

Être acteur dans les transitions

En plus du bilan de l’année 2020 et d’un premier coup d'œil sur 2021, le Crédit agricole a insisté sur le rôle qu’il souhaite tenir dans les différentes transitions. "Cet engament sociétal que prend la banque se traduit concrètement par le lancement d’une approche inédite en direction de ses clients agriculteurs : la Responsabilité sociétale des entreprises agricoles (RSEa)", affirme la banque.
Une démarche qui s’appuie sur quatre piliers que détaille Stéphane Bouganim, directeur des entreprises et des marchés spécialisés au Crédit agricole : l’économie, avec une viabilité de l’exploitation ; l’environnement, avec un sol et des terres exploitables pour les futures générations ; le social, avec la garantie de la possibilité de la transmission des exploitations, et le versant sociétal, avec une transparence pour le consommateur. "Nous allons aider les agriculteurs à porter un regard sur l’avenir, nous participerons à la transition agricole et nous financerons les agricultures responsables", assure Stéphan Bouganim.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Monotraite : Serge Hochet ne reviendrait pas en arrière
Dans le cadre des rendez-vous techniques bio, des éleveurs de la région témoignent de leur expérience. À l’EARL des Genêts, à…
Bien-être en poulet de chair, l’équation impossible ?
Danger ou opportunité ? La question du bien-être est au coeur des préoccupations de la filière avicole. Quelles évolutions et…
Christiane Lambert
"Les citoyens passent des commandes et les consommateurs ne sont pas au rendez-vous"
La présidente de la FNSEA était la semaine passée au Space. Alors que cette semaine du 21 au 23 septembre avait lieu à Niort dans…
La PAC peut-elle faire de l'UE un leader mondial de la durabilité ?
Pierre Bascou, un des penseurs de la PAC, était mercredi dernier au Space à l'invitation de la Maison de l'Europe. L'occasion…
"Agir en collectif" : le CRP Bretagne rappelle sa priorité
La signature par le ministre de l'Agriculture de la reconnaissance de l'AOP Porc Grand Ouest permet à la filière de franchir une…
"Un demandeur d’emploi sur deux change de branche d’activité"
Pôle emploi Bretagne et l’Anefa (Association nationale emploi formation en agriculture) organisent, aux côtés de leurs…
Publicité