Terra 04 juillet 2019 à 13h00 | Par Claire Le Clève

A Tréffléan les 10 et 11 août, la fête de l’agriculture battra son plein

A deux pas de l’axe Rennes-Vannes, à Tréffléan, elle animera une nouvelle fois le territoire, cette 35 me fête de l’agriculture. L’édition 2019 est déjà concoctée par l’équipe renaissante des jeunes agriculteurs du canton d’Elven, investis dans un événement pour tout public, petits et grands, des villes et des champs pour que vive en harmonie, l’agriculture demain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A la faveur de la signature de la convention de partenariat entre JA et Crédit agricole, le comité organisateur a présenté les temps forts de la fête
A la faveur de la signature de la convention de partenariat entre JA et Crédit agricole, le comité organisateur a présenté les temps forts de la fête - © Claire Le Clève

"C’est une aventure humaine et le collectif est la clé de ce projet", estime Johann Conan, à la barre du comité d’organisation depuis octobre dernier.  Aucun doute sur leur motivation. Elle est énorme, à la mesure du plaisir qu’ils ont su créér de toute pièce, à se retrouver ensemble pour faire advenir un projet marqué par l’enthousiasme et l’esprit de la fête. À la faveur de la signature de la convention de partenariat qui lie les Jeunes Agriculteurs au Crédit Agricole, depuis 1985, la toute jeune équipe d’Elven a dévoilé ce que sera ce rendez-vous festif des samedi 10 et dimanche et 11 août prochains. Une fête qui promet d’être belle.
Dynamique de groupe
Belle en premier lieu dans l’histoire que ce groupe s’est forgé, agrégeant autour de lui les énergies. "Nous ne sommes pas tous agriculteurs", appuie Johann que sa compagne, aide-soignante, a rejoint dans l’équipe, tout comme un jeune menuisier d’Elven, des étudiants ou encore des salariés d’exploitations ou de Cuma aux côtés de jeunes installés ou en passe de l’être. "Nous sommes une petit quinzaine, un noyau dur, soudés", constate les membres de l’équipe dont l’essentiel a fréquenté les mêmes bancs du lycée La Touche de Ploërmel. "Au départ, nous n’étions que trois, moi, Alexandre et Jérémy quand notre secteur a été choisi", se rappelle avec un peu d’effroi, Johan en cours d’installation en production laitière à Saint-Avé, aux portes de Vannes. "On est parti de ça, et on s’est dit qu’on ne ferait jamais la fête" ! Erreur… Tous les jeunes installés de moins de 35 ans sur des sept communes du canton sont alors contactés.
Inscrite dans la durée
"Entre la génération de nos parents et la nôtre qui s’installe, il y a eu un vide", constatent-ils de la pyramide des âges. "On crée une dynamique pour faire un canton dynamique", appuie Jérémy Choquet, installé depuis janvier dernier en production avicole. "Tout au long de notre carrière, on le sera", pointent-ils, sûrs que leur motivation à construire ensemble ne s’arrêta pas au soir du 11 août, comme un serment qui n’en aurait pas l’air. Il leur fallu trouver un terrain mis à disposition, en grande partie, par le Gaec du Najo à Tréffléan et un voisin, "20 ha d’un bloc qui seront moissonnés juste avant, ce n’est pas évident", lancent-ils reconnaissants. Un emplacement facile d’accès, proche de la quatre voies, à quelques kilomètres de Vannes et d’Elven, sa deuxième couronne, avec l’envie de toucher un très large public, "pour montrer notre métier, montrer ce que l’on sait faire, motivés. Pour que le métier attire, il faut qu’il soit attirant", plaide l’équipe qui sur deux jours, annonce de multiples animations, pour satisfaire le plus grand nombre, durant fête.
Claire Le Clève

Claude Le Jallé, maire de Tréffléan
Claude Le Jallé, maire de Tréffléan - © Claire le Clève

"Nous vous soutenons"
"Dans ce contexte difficile, nous devons vous soutenir et nous vous soutenons". Il ne fait aucun doute pour Claude Le Jallé, maire de Tréffléan, que l’agriculture reste et demeure "le poumon économique important". "Nous sommes très fiers de vous recevoir" a-t-il appuyé. Une commune de 2 300 habitants qui en a accueilli 250 durant ces 5 dernières années sur son territoire occupé à plus de 60 % par l’agriculture. 32 exploitations la font valoir et 12 ont leur siège sur la commune. 68 % de ses exploitants ont plus de 50 ans, c’est dire si l’enjeu de renouvellement des générations, cher aux JA, y est fort.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Infos techniques terra sur Synagri

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui