Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des aides pour chauffer ses bâtiments d’élevage

La facture énergétique pour chauffer les bâtiments d’élevage ne fait qu’augmenter. Des solutions peuvent être apportées sur les territoires éligibles au fonds chaleur. Un accompagnement technique et un appui financier permettront de développer l’installation de chaudière bois. Encore faut-il avoir la ressource sur l’exploitation pour viser l’autonomie.

Pour communiquer sur le sujet, une porte ouverte a été organisées à Pluméliau (56) le 13 mars dans le cadre du fonds chaleur de l’Ademe avec la participation de la chambre d’agriculture, Nov’agri et la SCIC Argoat Bois Énergie.

Coût de l'énergie, + 30 %

Dans un contexte économique où le prix de l’énergie est à la hausse (+30 % d’ici 2022), les énergies renouvelables comme le bois ou le solaire apportent une réponse efficace à cette tendance. Ainsi, le dispositif "Fonds Chaleur Territorial" (FCT) permet d’accompagner techniquement et financièrement les projets de production de chaleur à partir d’énergies renouvelables, chaudière bois notamment et solaire thermique. Jusqu'en 2020, grâce aux contrats de développement des énergies renouvelables thermiques, certaines aides financières du Plan Bois Énergie Bretagne se voient donc bonifiées.

Renouvelable, des aides bonifiées

Par exemple, pour l'installation d'une chaufferie à bois en élevage porcin et avicole, l’aide attribuée est de 1 900 €/tép* (au lieu de 1 100 €/tép) et pour l'installation d'un réseau de chaleur, l'investissement peut être couvert à 100 % (au lieu de 50 %). Ces aides sont calculées en fonction des besoins de chaleur et de la taille du réseau : il faut consommer minimum 5 tép/an pour prétendre aux aides. Certains territoires bretons sont éligibles à ces aides : Pays de Pontivy, Lorient Agglomération, Pays de Brest, Lannion Trégor Communauté, Pays de Rennes et Pays de Fougères. L’étude préalable proposée par le chargé de missions FCT est financée à 100 % par l’Ademe.

Une rentabilité sur six ans

Le Gaec de Kermoisan à Pluméliau a décidé d’installer début 2018 une chaudière bois pour chauffer sa maternité (600 m²) et deux maisons d’habitation. Ce projet a été motivé par la volonté de réduire de 11 000 € la facture d’électricité et de fioul. Une chaudière de 100 kW a été installée pour un investissement de 85 000 €. L’aide a permis de couvrir 29 % du coût total du projet. Gilles et Bernard Le Douget, associés du Gaec, ont fait le choix de produire le bois sur l’exploitation, ce qui permet de rentabiliser l’installation en six ans.

Une ressource suffisante

Avant de lancer le projet, le Gaec a souhaité évaluer le gisement en bois sur son parcellaire. "Sur les 130 hectares de notre exploitation, nous valorisons 50 tonnes de bois par an sur un cycle de quinze à vingt ans, ce qui correspond aux besoins de la chaufferie. Nous envisageons de faire de nouvelles plantations pour augmenter notre potentiel de production. Nous recherchons l’autonomie énergétique", précise Bernard Le Douget. L’évaluation du gisement de bois à travers un plan de gestion du bocage réalisé avec la chambre d’agriculture a permis de mieux dimensionner le projet et de conforter leur choix d’autonomie.

* tep : tonne équivalent pétrole (1 tep = 11630 kWh)

 

 

Fonds chaleur territorial

Pour plus d’information sur le programme "Fonds Chaleur Territorial", consulter le site suivant : https://bretagne.ademe.fr/lademe-en-region/demander-une-aide-lademe

Autre contact relais : chambre d’agriculture au 02 97 46 32 16.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
Carbon Agri, la méthodologie de certification des gains carbone en agriculture est disponible
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a validé cet été la méthodologie Carbon Agri qui permet de faire certifier…
Vignette
Eureden se dévoile au Space

L'union de Triskalia et du groupe d'aucy prendra effet le 1er janvier 2020 suite à l'accord de l'Autorité de la…

Vignette
Ensilage du maïs, c’est parti et bien parti
Avec du maïs dosé à 28 % de MS le 23 août dernier, le Gaec laitier Le Bihan, à Noyal-Muzillac, au sud-est du département du…
Publicité