Aller au contenu principal

Agriculture, le levier pour la réduction des émissions d'ammoniac

Les pollutions par les nitrates des eaux de surface et souterraines ont permis de travailler et de sensibiliser à l’ajustement des pratiques de fertilisation pour réaliser des apports d’engrais organiques ou minéraux au plus près du besoin des plantes. Un autre type de pollution pour partie lié à l’azote est plus récemment sous le feu médiatique : la pollution atmosphérique aux particules fines. L’ammoniac, précurseur de ces particules, est en quasi-totalité émis par le secteur agricole. Les émissions, en bâtiment, au stockage et à l’épandage, réduisent substantiellement la valeur fertilisante des effluents organiques au champ. La maîtrise de ces émissions passe par la connaissance des caractéristiques des produits épandus et par l’utilisation de pratiques d’épandage dites "peu émissives".

Publicité