Aller au contenu principal

Les méthodes de mesure des pertes d’ammoniac au champ progressent

Les mesures d’ammoniac au champ ont longtemps été fastidieuses et lourdes à mettre en œuvre (tunnel de ventilation, méthodes micro-météorologiques, suivi d’azote marqué...) sur des sites expérimentaux suréquipés. La recherche a permis depuis quelques années de développer une technique de mesures transposable à grande échelle avec des moyens limités : l’utilisation de pièges à ammoniac, dit badges Alpha, couplé à un modèle de gradient d’émissions.

Parcelle équipée de badges pour piéger l'ammoniac dans l'air.

Le site expérimental, recevant plusieurs traitements (différents produits, différents outils d’application), est composé de parcelles élémentaires de 20 m sur 20 m.

Juste après l’épandage, chaque parcelle est équipée de badges piège à ammoniac positionnés à 30 cm et 1 m au-dessus de la végétation ou du sol nu. Les deux hauteurs permettent de modéliser un gradient d’émission. Les abords du site sont équipés de mats d’ambiance à 3 m de hauteur permettant de capter l’ammoniac présent dans la zone en " bruit de fond " et non lié à l’épandage
sur le site expérimental. Les conditions météorologiques, en particulier le vent qui impacte fortement la volatilisation, sont enregistrées.

 

Mesurer un processus immédiat et fugace après épandage

Les relevés et le renouvellement des badges ont lieu au bout de 4h, puis 24h, 48h et enfin 6 jours après l’apport d’effluent. Le suivi expérimental est resserré dans le temps puisque les émissions sont très rapides et fortes après épandage. Au bout de quelques jours, les niveaux de volatilisation reviennent à la normale. C’est pourquoi il est préconisé d’injecter le produit à épandre ou de l’enfouir dans les heures suivant l’épandage.

 

émissions d’ammoniac

EVAPRO : des essais menés en Bretagne

Le projet EVAPRO (2015-2018), financé par l’ADEME et coordonné par ARVALIS,  avait pour objectif de valoriser cette méthode de mesure et de calcul sur des essais au champ. Cette méthode a été utilisée sur 17 essais avec 31 modalités testant 30 produits par les partenaires du projet. Deux sites ont été suivis par la chambre d’agriculture de Bretagne dans le Morbihan. Les résultats des
17 essais confirment, pour tous les produits testés, qu’un épandage en surface génère rapidement des pertes d’ammoniac. 65 à 80% de la volatilisation maximale est atteinte en 24 heures, 70 à 100% en 48 heures et 90 à 100% en 5 jours.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité