Aller au contenu principal

One Health : concilier la santé des porcs et des travailleurs

Les chambres d’agriculture de Bretagne organisent la 15e journée régionale porcine qui se tiendra le 26 novembre prochain au Lycée du Gros Chêne à Pontivy. Elle porte sur le concept de "One Health" : une seule santé. Il s’agit d’une approche qui met l’accent sur les interactions entre les animaux, les humains et leur environnement. Il a pour objectif de renforcer la capacité à prévoir, détecter et répondre aux épidémies de maladies infectieuses. De manière similaire, le concept plus récent de "One Welfare" - un seul bien-être  - repose sur le principe qu’il existe un lien étroit entre bien-être animal et humain. L’OIE a ainsi estimé que prendre en compte le bien-être animal pouvait augmenter la productivité, la qualité et la sécurité sanitaire des aliments et, par conséquent, contribuer à la sécurité alimentaire et à la prospérité économique mondiale. Les deux approches sont complémentaires parce que, d’une part, les notions de bien-être et de santé sont liées et, d’autre part, elles s’inscrivent dans une démarche d’amélioration croissante du développement socio-économique et de la durabilité environnementale mondiale.

Bien que chacun d’entre nous soit sensible à cette question de développement mondial - car le but premier du métier d’éleveur est celui de nourrir l’humanité - nous sommes aussi confrontés à des comportements spécifiques des sociétés occidentales. La question de nos contemporains lorsqu’ils passent à table n’est plus "vais-je manger  ?" mais "que vais-je choisir de manger  ?" nous amenant nous, éleveurs, à nous interroger sur la manière dont nous devons produire nos porcs. Nous sommes également confrontés à des questions d’attractivité des métiers en élevage et devons aussi pouvoir offrir des conditions de travail sécurisées et confortables garantissant le bien-être des travailleurs. Cette notion d’attractivité inclut également la question du bien-être animal. Une enquête menée en 2015 par les chambres d’agriculture auprès de lycéens agricoles bretons a souligné que pour ces derniers, le bien-être animal et la qualité de la relation à l’animal constituent aujourd’hui les principaux critères de choix de leur futur métier. Concilier santé et bien-être des animaux et des travailleurs fait donc pleinement partie de notre métier. Et c’est l’objectif de la journée régionale porcine 2019 de vous apporter des éléments pour y parvenir tout en satisfaisant la nécessaire efficacité technico-économique de nos exploitations.

Thierry Marchal, président du groupe technique porc des chambres d’agriculture de Bretagne

Au sommaire de ce dossier

Santé animale, santé humaine : gérer les risques au quotidien
L’enjeu de santé animale est primordial à la fois pour maîtriser le coût de production, garantir la qualité des produits et limiter la résistance bact
Améliorer simultanément les conditions de travail et la biosécurité
Les mesures sanitaires peuvent parfois apparaître comme des contraintes qui pèsent sur les conditions de travail.
Porc sans antibiotiques : Un bloc naissage à la pointe du sanitaire
Producteur de porcs sans antibiotiques dès la naissance, le Gaec Coat Bihan à Plédéliac a conçu un bloc naissage de 500 truies il y a un an où les mes
Le programme de la journée
26 novembre - Lycée du Gros Chêne - Pontivy
Publicité