Aller au contenu principal

Le secrétaire d’État à la transition numérique visite une exploitation

De gauche à droite : Ronan Jézéquel détaille l'une de ses applications à Cédric O et Richard Ferrand, sous l'œil de Jean-Jacques Déniel.

Accompagné de Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, Cédric O, secrétaire d’État chargé de la transition numérique, s’est rendu dans le Finistère vendredi dernier. Après l’inauguration d’un pylône 4G à Botmeur, c’est à l’agriculture qu’il a consacré son déplacement, découvrant l’éditeur de logiciels Kerhis, à Châteaulin, puis le Gaec de Quillevenec Huella, à Lennon. Producteurs de lait, de porcs et d’énergie photovoltaïque, les trois associés ont présenté quelques-unes des applications qu’ils utilisent au quotidien. "Il a fait un tour de tracteur pour découvrir la barre de guidage, qui nous permet d’éviter de croiser les traitements phytos, la fertilisation ou les semis", détaille Sophie Jézéquel. Croisée avec Farmstar, elle adapte la fertilisation au développement des céréales, à l’échelle de carrés de 30 cm. "Plutôt qu’un calepin dans la poche, c’est aussi un logiciel qui enregistre les apports de fumure ou de phytos et nous permet de remplir les documents réglementaires, de préparer la déclaration PAC…". À l’atelier porc, la G3T s’enregistre sur tablette. Du côté des laitières, la gestion de la reproduction est facilitée par une appli. "L’historique de chaque vache est accessible sur le portable et on peut appeler l’inséminateur dès qu’une chaleur est détectée". À l’étable, une caméra surveille les vêlages et permet aux associés de ne se déplacer que si besoin. "Et pour terminer la présentation, Jean-Jacques Déniel, éleveur à Plabennec, a pris à distance les commandes de son robot de traite via son téléphone portable".
En 1h15 chrono, cette visite d’exploitation aura aussi permis aux élus de la chambre d’agriculture d’insister sur la nécessité d’avoir accès à un débit suffisant. "Il y a encore trop de zones blanches", a souligné Sophie Jézéquel, qui a aussi mis l’accent sur la formation. "Attention à la fracture numérique".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité