Aller au contenu principal

Les agriculteurs acteurs du climat sur les territoires

Les questions climatiques en agriculture sont appréhendées différemment d’un territoire à l’autre. La volonté des élus de la chambre d’agriculture est, dans tous les cas, de s’appuyer sur les agriculteurs moteurs localement pour faire avancer les réflexions tout en accompagnant les collectivités engagées dans des démarches de types PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial). L’objectif reste de mettre en place des actions utiles pour répondre aux enjeux climatiques du territoire concerné tout en répondant aux dynamiques agricoles locales.

De nombreuses collectivités sont engagées dans des démarches PCAET. Les problématiques énergétiques, liées au transport, aux déplacements ou encore aux logements sont les premières soulevées. Les questions agricoles sont souvent traitées dans les grandes lignes mais certaines collectivités engagent une vraie réflexion avec les agriculteurs locaux pour identifier des actions à mettre en place ou à encourager. À noter, sur les 56 collectivités bretonnes, 32 travaillent sur l’agriculture et le climat. C’est le cas de Côtes d’Émeraude en nord Bretagne, qui a souhaité conduire une démarche sur l’agriculture à travers trois ateliers animées par la chambre d’agriculture. À l’issue de ces ateliers, des actions ont été proposées. Faire de la question foncière une priorité dans l’aménagement du territoire car les échanges parcellaires permettent plus de pâturage et moins de déplacements. Sont prévues des acquisitions de foncier par la collectivité pour l'installation et un recensement les terrains. Le PCAET Côtes d'Émeraude veut agir également sur la restauration collective : approvisionnement de proximité et éducation à l’alimentation durable (état des lieux des pratiques, dynamique collective à installer autour de "mon restau responsable", mettre en place les conseils de cantine, visite d’exploitation…).

 

Les groupes en action pour le climat

Pour mettre en œuvre ces actions favorables à l’atténuation ou à l’adaptation aux changements climatiques les agriculteurs sont déjà en action. Ils expriment d’ailleurs de réels changement "une plus forte intensité du soleil, des saisons moins marquées, des récoltes plus précoces…" et s’adaptent au quotidien. Pour aller plus loin, des initiatives voient le jour dans les collectifs et les groupes. Des formations s’organisent pour réaliser et partager son bilan carbone, réfléchir à l’installation de panneaux ou à la méthanisation… Les groupes cultures, élevage s’emparent tous de ces questions. L’appui des conseillers de la chambre d’agriculture pour apporter des résultats de la recherche appliquée, combiné au savoir-faire des agriculteurs membres du groupe permettent de vite apporter des solutions et de mûrir les réflexions. D’autres choisissent de rendre visibles ces avancées et de communiquer via des conférences ou la réalisation de film, c’est le cas de Résagri (Nov’agri). Autant d’initiatives qui permettent de montrer que les agriculteurs s’intéressent aux enjeux sociétaux tout en cheminant sur les applications possibles sur leurs exploitations.

Vous  souhaitez en savoir plus, rejoindre les groupes, connaître les démarches locales, contactez-nous.

 

PCAET/collectivités : "promouvoir une agriculture innovante"

Le climat en Bretagne

"Il est vrai que le sujet est un peu anxiogène : l'avenir, le climat, les aléas. Le sujet ne déplace pas les agriculteurs !", reconnaît Yvanick Jeusselin, élu de la chambre d'agriculture d'Ille-et-Vilaine de la précédente mandature. Le producteur de lait a participé à l'élaboration des PCAET des collectivités de Fougères et de Saint-Brice-en-Coglès. L'une et l'autre ont procédé de façon différente. La première a privilégié les échanges entre élus et professionnels quant la seconde a organisé des réunions ouvertes aux agriculteurs. À l'occasion des discussions, les élus agricoles ont bien sûr défendu les actions déjà engagées. "Nous avons voulu mettre en avant le fait que l'agriculture agit déjà pour lutter contre le réchauffement climatique. Optimiser la fertilisation et la ration des vaches laitières, réduire l'apport de concentrés, installer un pré refroidisseur ou des panneaux solaires ont un impact positif. On n'a pas attendu le PCAET ! Nous avons mis en avant aussi qu'à travers les démarches d'amélioration pour le climat, il fallait un bénéfice pour l'agriculteur", rajoute l'éleveur, lui même engagé dans un groupe AEP(1) travaillant sur la valorisation de l'herbe, le désherbage mécanique ou les médecines alternatives.
La collectivité de Fougères a formulé des propositions, avec une propension à vouloir "mettre tout le monde en agriculture bio", remarque l'agriculteur. "Nous, nous défendons la diversité agricole". Ces réunions ont débouché sur la validation des PCAET et la rédaction de fiches Actions au printemps 2019. Dans celle du territoire de Fougères, sont inscrites des informations et des conseils sur la méthanisation, le photovoltaïque, les équipement d'économie d'énergie en lait, la valorisation de l'herbe, l'autonomie protéique... Bref, l'image d'une "agriculture innovante" pour Yvanick Jeusselin, dont les échanges ont permis de prendre conscience que le réchauffement climatique était bel et bien enclenché.

(1) Agriculture écologiquement performante

Emmanuelle Le Corre

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Un Space sans public mais pas sans lendemain
  Le Space 2020 a bel et bien eu lieu. Il ne restera pas dans les annales, comme si décidément cette édition et surtout son…
Publicité