Aller au contenu principal

48 h de l'Elevage
Avec produits et restaurants du terroir

Une nouvelle formule alliant concours et présence de produits et de restaurants du terroir, la prochaine édition des 48 h de l'élevage, qui se concocte à la SDA, promet une belle alliance dans un tout nouveau bâtiment.

Pour Yannick Rolland, à gauche, « l'édition 2006 des 48 h de l'élevage a été un bon cru »
Pour Yannick Rolland, à gauche, « l'édition 2006 des 48 h de l'élevage a été un bon cru »
© TERRA
De 24 à 48 heures, la formule a séduit. Et ce d'autant que, le National pie rouge qui s'y déroulait, a su faire la part belle à la convivialité qui anime l'esprit de ces concours. Car nul doute, qu'un tel évènement, constitue la vitrine de l'élevage morbihannais avec ses 147 Prim'holsteins présentes en 2006, ses 36 Normandes, 78 Pie Rouge, 92 Charolaises, 17 Limousines, 12 Blondes d'Aquitaine et 64 chevaux. Mais « le truc » en plus unanimement salué « c'est le savoir bien vivre très présent autour d'éleveurs motivés » à montrer les fleurons de la race qu'ils défendent. Plus de bovins, plus de chevaux présents en 2006, le bilan de l'édition des 13 et 14 octobre 2006 a donc été pleinement célébré jeudi dernier à Pontivy lors de l'AG de la Société départementale d'élevage. Coup de chapeau également à l'attention des éleveurs qui ont livré un laitqui a permis d'engranger 3 000 euros. « C'est donc possible » a confirmé Yannick Rolland, président de l'association, en notant le garde fou que constitue la présence du GDS. Autre signe encourageant avec l'arrivée de nouveaux éleveurs compétiteurs en lice.

Nouvelle dimension
En 2007, un nouveau bâtiment devrait permettre à la manifestation de prendre ses aises et d'associer à l'élevage, production du terroir morbihannais, d'autres fleurons de la gastronomie et de ses restaurateurs. Pour ce faire, la manifestation battra son plein les samedi 13 et dimanche 14 octobre. L'accueil des animaux se faisant dès le vendredi 14 h.
Aux traditionnels concours, seront associés un marché de « produits du terroir » et une conférence sur le même thème qui devraient drainer dans leur sillon, un public plus large à cette manifestation. Manifestation qui possède d'ores et déjà un plan média plus étoffé avec un nouveau cahier des charges pour les annonceurs.
Une nouvelle dynamique semble à l'œuvre avec ce nouveau bâtiment qui offrira à l'évènement une autre dimension.


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité