Aller au contenu principal

En 2010 les MSA du Finistère et des Côtes d'Armor fusionnent

La MSA du Finistère a officiellement révélé le 2 mai à Landerneau (29), son projet de fusion avec la MSA des Côtes d'Armor. L'objectif annoncé de ce regroupement : davantage de proximité avec les adhérents.

De gauche à droite, Philippe Meyer, directeur de la MSA du Finistère, Marie-France Marchal, présidente, et Dominique Moal, vice-président.
De gauche à droite, Philippe Meyer, directeur de la MSA du Finistère, Marie-France Marchal, présidente, et Dominique Moal, vice-président.
© TERRA
Née d'une volonté partagée, comme le souligne Marie-France Marchal, présidente de la MSA du Finistère, la fusion sera effective le 1er janvier 2010.
Entre temps, une fédération sera créée le 1er janvier 2008, devenant l'employeur unique pour le personnel. Les MSA des deux départements concernés étant de taille similaire, l'activité restera équilibrée entre les deux sites.
Notamment, le temps de la fédération, le siège social sera situé à Saint Brieuc (22), et la présidence assurée par l'actuelle présidente de la MSA du Finistère. La MSA des Côtes d'Armor prévoit, quant à elle, d'annoncer officiellement ce regroupement, à l'occasion de son AG qui aura lieu en juin 2007.
Dominique Moal, vice-président de la MSA du Finistère, signale l'établissement d'une charte qui garantit aux salariés, que le regroupement se fera sans licenciement, ni déplacement géographique imposé, ni retraite anticipée.
Bien que le contexte actuel soit à la diminution des effectifs, les départs à la retraite n'étant pas remplacés, Philippe Meyer, directeur de la MSA, assure que la fusion permettra de réaliser quelques embauches pour le développement de nouvelles activités.

Armorique après portes de bretagne
MSA d'Armorique : c'est le nouveau nom choisi pour représenter le regroupement des MSA du Finistère et des Côtes d'Armor. Pareillement, une fédération regroupant les MSA du Morbihan et d'Ille-et-Vilaine, a vu le jour sous le nom de MSA des Portes de Bretagne, le 1er janvier 2007. Les quatre départements bretons représentant déjà des effectifs très importants au niveau national, seules des fusions deux par deux en Bretagne étaient faisables selon Philippe Meyer. Ces fusions s'inscrivent dans un plan stratégique au niveau national, dont l'objectif est d'atteindre 35 caisses à l'horizon 2010, pour 55 caisses aujourd'hui.
Renforcer les services
Selon Philippe Meyer, les économies d'échelle réalisées par le regroupement permettront de dégager davantage de moyens pour les services rendus aux adhérents.
Tout d'abord, les structures d'accueil seront modernisées. Une plateforme commune, dotée de trente conseillers, sera mise en place dès 2008 pour répondre à tous les appels téléphoniques.
En réponse à la demande croissante des adhérents aux services par internet, les deux MSA regroupées développeront également les outils en ligne. Cinq animateurs aideront par ailleurs les 800 élus MSA à mieux promouvoir les services MSA dans leur canton.
Enfin, les MSA espèrent dégager de cette fusion des ressources humaines et financières leur permettant de gérer et développer localement de nouveaux outils, tels que le "réseau de santé Alzheimer" mis en place à Saint Pol de Léon (29).
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité