Terra 17 mai 2018 à 09h00 | Par Chantal Pape - Terra

Choucas des tours : les Finistériens réclament des mesures !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

Exaspérés par les dégâts réalisés par les choucas sur leurs enrubannés, un groupe d'agriculteurs de la région de Quimperlé (29) a voulu tirer la sonnette d'alarme la semaine dernière. "Depuis 2002, nous réclamons que des mesures efficaces soient prises contre la prolifération de ces oiseaux", rappelle Didier Goubil, élu à la chambre d'agriculture. Espèce protégée, le choucas des tours ne peut être chassé. Présent dans 90 % des communes finistériennes, il multiplie les dégâts en légumes (arrachage de plants, griffure de têtes d'artichauts...) et en grandes cultures (dégâts sur semis de céréales, récolte de pois...). Et avec trois petits par an et par couple, sa population ne cesse de croître, "ce qui ne justifie plus son classement en espèce protégée, plaide Didier Goubil. À défaut d'un déclassement, il faut que nous obtenions une régulation plus appropriée. Ou une prise en charge des dégâts comme pour l'ours ou le loup, autres espèces protégées".


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui