Aller au contenu principal

Combien ça coûte ?

La majorité des groupes est financée par le Vivea (fonds de formations pour agriculteurs), par les agriculteurs et par la chambre régionale d’agriculture de Bretagne. La participation de l’agriculteur est variable en fonction du tarif fixé par Vivea : elle varie de 0 à 42 € par journée de formation. Les chefs d’exploitation ou conjoint(e) collaborateur, à jour des cotisations MSA, sont bénéficiaires du tarif Vivea. Les porteurs de projets engagés dans le parcours à l’installation sont également éligibles. De plus, selon les départements, une contribution est demandée pour adhérer au réseau de développement. En revanche, les salariés agricoles ne sont pas éligibles, mais peuvent faire appel à leur fonds de formation Fafsea.

Membres du groupe Jerziaise 29.

Deux systèmes d’aide : le crédit d’impôt et l’aide au remplacement
- Le crédit d’impôt sert à couvrir le coût de la formation et les frais divers comme le repas et le déplacement. Son montant est calculé sur la base du nombre d’heures passées en formation sur l’année civile, multiplié par le taux horaire du Smic (10,15 € au 1er Janvier 2020). Le nombre d’heures est limité à 40 heures par année civile et par entreprise, excepté pour les Gaec dont les associés bénéficient chacun d’un crédit de 40 heures.
Par exemple, pour un agriculteur qui a réalisé cinq journées de formation de 7h en groupe, le crédit d’impôt sera de 355,25 € (35 h de formation).
Celui-ci s’impute sur l’impôt sur les sociétés, si l’entreprise y est soumise, sinon sur l’impôt sur le revenu des associés. Dans tous les cas si le crédit d’impôt est supérieur au montant dû de l’impôt, l’excédent est restitué.
- L’aide au remplacement est une solution pour se rendre plus facilement en formation, grâce à la prise en charge de frais de remplacement. Le délai est de trois mois à partir du jour de la formation pour faire appel au service de remplacement. L’agriculteur devra être adhérent au service de remplacement et justifier d’une attestation de formation ainsi que d’une facture de remplacement avec la mention "formation". Le montant est de l’ordre de 105 € par jour de remplacement dans la limite de 20 heures par an.

Modulation de la DJA
L’adhésion à un groupe de développement figure parmi les cinq critères potentiellement activables pour bénéficier de la modulation "projet générateur de valeur ajoutée et d’emploi" de la dotation jeunes agriculteurs. Dans ce cas, le jeune installé doit justifier d’au moins huit journées de formation au cours des quatre premières années d’activité. Le montant de cette modulation est de 3 000 € et il faut s’engager sur deux critères dans les cinq proposés.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Viande cultivée : vers la fin de l’élevage ?
Depuis le premier steak haché créé en laboratoire en 2013, les techniques de production de viande artificielle progressent et de…
Une stratégie non pas tournée sur les volumes, mais le revenu
Lors d'une session en visio-conférence les chambres d'agriculture de Bretagne ont débattu et adopté les grands axes de leur…
Publicité