Aller au contenu principal

Du revenu pour les éleveurs : priorité n° 1 de la Fédération nationale bovine

Ramener de la valeur aux producteurs : telle est l’ambition de la Fédération nationale bovine (FNB). C’est ce que son président, Bruno Dufayet, a martelé tout au long de la réunion régionale Bretagne-Pays de la Loire le 12 décembre dernier.

Le plan de filière prévoit que le label rouge atteigne 40 % de l’offre nationale viande bovine d’ici fin 2022.
© Hélène Bonneau

Alors que l’indice des prix à la consommation continue sa hausse, on pourrait croire que la situation pourrait s’améliorer naturellement. Mais la réalité est plus complexe. Les prix à la production baissent et de surcroît les charges augmentent. Une situation incompréhensible pour les éleveurs et particulièrement préoccupante alors même que l’enjeu de renouvellement des générations est devant nous, compte-tenu de la pyramide des âges des éleveurs. On observe une tendance inquiétante de décapitalisation dans le cheptel allaitant. Mais Bruno Dufuayet constate que "les acteurs de la filière n’en ont pas encore conscience alors qu’ils sont aussi concernés".

On observe une tendance inquiétante de décapitalisation dans le cheptel allaitant.

Opération reconquête

Pourtant, il y a des signes positifs qui ouvrent des perspectives pour l’avenir des producteurs. Avec 48 % de viande bovine française en 2017 (contre 34 % en 2014), la reconquête de la restauration hors domicile est en cours. Il y a une vraie place sur le marché chinois pour la viande issue de race allaitante en valorisant l’origine France, les races françaises, la qualité et les méthodes de production (sans hormones…), sans oublier la traçabilité, sur laquelle les Chinois sont particulièrement exigeants.

Et le plan de filière dans ce paysage ? Il constitue un levier majeur pour ramener de la valeur aux producteurs. Il a été construit dans cet objectif. Et Bruno Dufayet rappelle que "le plan de filière c’est le plan préparé et signé par l’ensemble des acteurs de la filière, réunis au sein d’Interbev". Chaque maillon est donc engagé et co-responsable de sa réussite. Le plan de filière prévoit que le label rouge atteigne 40 % de l’offre nationale viande bovine d’ici fin 2022. La FNB a obtenu un accord interprofessionnel sur la prise en compte des coûts de production et la contractualisation obligatoire. La FNB est également mobilisée pour impulser une stratégie collective avec la création d’une association d’organisations de producteurs, afin de peser davantage dans les négociations. "C’est une des conditions pour retrouver du prix", souligne Cédric Mandin, secrétaire général de la Fédération des éleveurs.

 

Fédération nationale bovine

 

Et les accords de libre-échange ?

La FNB est particulièrement active sur le volet international. Si le Ceta (accord de libre-échange avec le Canada) n’est pas inscrit à l’ordre du jour au Sénat, son application provisoire perdure… sans limite de temps. S’agissant du Mercosur, la mobilisation syndicale a abouti à ce qu’Emmanuel Macron déclare qu’il ne signera pas l’accord. Mais force est de constater que cette annonce n’a pas eu d’effet au niveau européen. Enfin, sur le panel hormones, le Parlement européen a ratifié le 26 novembre le nouveau contingent attribué aux USA.

La mobilisation reste d’actualité vers les parlementaires et l’opinion publique. Il s’agit de dénoncer les incohérences entre les lois qu’ils votent : d’un côté la loi Egalim et son ambition de montée en gamme. De l’autre, la ratification du Ceta, la négociation du Mercosur… En ligne de mire : les distorsions de concurrence. À l’approche des élections municipales, il faut le faire savoir !

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité