Aller au contenu principal

Epandage d'effluents de type 2 sur maïs possible en zone 1 depuis le 1er mars, sauf en Finistère

© terra

Pour cette année, l’épandage des effluents de type 2 pour le maïs est rendu possible à partir du 1er mars en zone 1 qualifiée de "précoce" d’Ille et Vilaine, des Côtes d’Armor et du Morbihan. Cette adaptation du calendrier d'épandage fait suite à une demande de la FRSEA Bretagne et des FDSEA, elle est possible au titre du 6e programme d'action nitrates. Ainsi, considérant l’état des sols ainsi que les prévisions météorologiques, les préfets des Côtes d'Armor, d'Ille et Vilaine et du Morbihan ont autorisé l'avancée de 15 jours (1er mars) de la date d'épandage des effluents de type 2 (lisiers, litières avicoles et fientes) en zone 1. À noter que cette adaptation n'a pas été obtenue pour le Finistère. Pour mémoire, il est interdit d’épandre en période pluvieuse et il est recommandé, notamment pour des raisons agronomiques, d'enfouir au plus vite et au plus tard sous 12 h ainsi que le prévoit la réglementation. Ces précautions sont de nature à préserver la valeur fertilisante et à limiter les risques de perte par volatilisation ou ruissellement.


Plus d'infos : Pour comprendre les règles d'épandage, vous pouvez vous reporter aux pages centrales du Terra n° 678 du 22 février.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
Publicité