Aller au contenu principal

Journée fédérative pour les Cuma Ille Armor

La fédération des Cuma Bretagne Ille Armor qui couvre les Côtes d'Armor et l'Ille-et-Vilaine, organisait le 9 décembre sa journée fédérative sur le site de la Cuma l'Union à Pacé (35). Cette dernière s'apprêtait à inaugurer ses nouveaux bâtiments, sur un terrain de 1 ha. Preuve du dynamisme du monde coopératif.

La fédération des Cuma Ille Armor avait réuni adhérents et partenaires pour son assemblée générale.
© A.M

Problèmes de gouvernance, difficultés de renouvellement de matériels, assemblées générales qui se vident... "Si on écoute les champions du monde de la déprime, le monde coopératif va mal", dénonce Stéphane Nogues, président de la fédération Cuma Ille Armor, dans son rapport d'orientation. Pour lui, au contraire, de nombreuses Cuma se sont déjà engagées dans une refonte de leur système de fonctionnement en passant des partenariats avec des Cuma voisines, voire en fusionnant. "Il y a aujourd'hui des activités essentielles comme l'ensilage et les épandages de lisier. Le prix des matériels est tel
aujourd'hui que les investissements par une seule Cuma deviennent compliqués. Nous devons réfléchir à de nouvelles organisations par territoire avec des responsables salariés qui auront la capacité de nous apporter des solutions à la question de la gouvernance", ajoute Stéphane Nogues. Un président qui souligne aussi l'importance d'intégrer des jeunes au sein des groupes. D'ailleurs cette année, le salon aux champs, grand moment de la vie des Cuma se déroulait à Broons et avait été décalé en septembre, ce qui a permis d'accueillir 2 000 scolaires. Au niveau fédératif, pour cette année, le chiffre d'affaires
cumulé des 340 Cuma adhérentes des deux départements s'élève à 44 millions d'euros. Le montant des investissements s'élève à 20 millions d'euros. Pour le président, "le prix d'achat des matériels continue de
croître à des niveaux supérieurs à l'inflation et nous devons trouver à court terme des solutions pour faire pression sur certains constructeurs". À noter aussi, cette année, trois nouvelles Cuma ont vu le jour (Cuma de Théoulas à Plouisy, Cuma Avicaulnes à Caulnes et Cuma Bois d'Araizes Ardoisières à Martigné Ferchaud).

Un nouvel atelier
Cette journée fédérative s'est donc déroulée sur le nouveau site de la Cuma l'Union de Pacé, la veille de son inauguration officielle. Le début de la réflexion date de 2017, en vue de désenclaver l'ancien site, qui au fil du développement de la commune, s'est retrouvé en zone pavillonnaire."On a désormais 5 zones distinctes : une station de lavage et carburant, un hangar de stockage, un atelier, un magasin et une partie administrative avec bureaux, salle de réunion, vestiaires et machine à laver", détaille Nicolas, responsable de l'atelier. On compte en fait deux hangars de stockage, un de 49 m de long et un autre de 30 m de long sur lequel il est envisagé d'apposer des panneaux photovoltaiques. "Pour l'atelier, on s'est inspiré de ce que l'on a pu voir ailleurs, avec un atelier soudure ou encore cette porte de 12 m de large", ajoute Nicolas. La conception de l'ensemble avait été confié à la société Tecmatel. La Cuma de l'Union, elle, compte 40 adhérents, trois salariés pour un chiffre d'affaires de 775 000 euros et son activité principale est la moisson. Ensilage, lisier, semis et travail du sol sont réalisés en intercuma.

Cuma
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Un Space sans public mais pas sans lendemain
  Le Space 2020 a bel et bien eu lieu. Il ne restera pas dans les annales, comme si décidément cette édition et surtout son…
Publicité