Aller au contenu principal

L’exosquelette, une solution d’avenir ?

Dans le cadre d’un essai relatif à la santé sécurité au travail des agriculteurs, la ferme expérimentale normande de la Blanche Maison a testé un exosquelette pour évaluer son intérêt pour soulager le travail à la traite. Retour d’expérience.

Le test de l’exosquelette à la traite sur la station expérimentale de la Blanche Maison a été écourté après un mois d’utilisation : le dispositif engendrait plus de contraintes que de bénéfices.

L’exosquelette est un dispositif d’assistance physique, porté par-dessus les vêtements, qui doit permettre de soulager l’opérateur pendant une tâche. C’est un système de ce type que la ferme expérimentale de la Blanche Maison et la MSA ont évalué. Cette évaluation, prévue sur trois mois sur plusieurs trayeurs, avec recueil des sensations après utilisation, a été écourtée après un mois d’essai seulement. Les bénéfices de l’assistant sont modestes. Il permet certes une assistance lors de l’élévation des épaules pour des vaches aux planchers mammaires particulièrement hauts et pour accéder aux commandes situées en hauteur. Cependant, dans un environnement de traite où l’opérateur est en mouvement, où il faut se déplacer avec agilité entre les contentions fixes, les plateaux de lavage, les cordelettes de décrochage, voire même sortir de la fosse pour activer la circulation, le dispositif est perçu comme un frein par les salariés qui en sont équipés. Les réflexes nécessaires pour éviter une vache qui s’agite s’en trouvent également modifiés. Aussi, dans cet environnement de traite ou de transfert du lait aux veaux, le dispositif demande une concentration permanente qui est fatigante sur la durée. Enfin, le fait d’enlever le dispositif était vécu comme un soulagement, faisant également craindre le report des efforts sur d’autres parties du corps. Ce principe d’assistance ou le modèle testé ne paraissent donc pas pour l’instant adapté à l’environnement de traite, à la complexité et à la diversité des gestes à réaliser.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
PCAEA : des nouveautés dans les appels à projets qui viennent d’être ouverts
La Région Bretagne vient de lancer trois appels à projets 2021 du plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations…
Publicité