Aller au contenu principal
Font Size

Maîtriser le soleil et le vent

Distingué par le jury des Innov'Space, le kit de ventilation de la société sarthoise Sam permet aux agriculteurs d'équiper eux-mêmes leur bâtiment pour maîtriser la luminosité et le vent.

La ventilation reste un problème majeur des bâtiments agricoles. En reprenant le système de lames orientables des stores vénitiens - ou ventelles niçoises -, la société sarthoise Sam (Soleil Apprivoisé et Maîtrisé) propose une solution pratique et économique aux agriculteurs pour maîtriser la luminosité et le vent dans leurs élevages. "En s'ouvrant et se fermant à la demande, notre système est idéal pour créer des courants d'air et faire baisser naturellement la température intérieure des bâtiments", indique Laurent Chevillard, dirigeant de l'entreprise et créateur du système de kit breveté en 2013. Conçu initialement pour protéger les pergolas du soleil dans les jardins des particuliers, le système est aujourd'hui développé pour le secteur agricole. "Une première stabulation de vaches laitières a été équipée en Suisse, dans une région de moyenne montagne", souligne l'entrepreneur sarthois qui exposera pour la première fois au Space cette année son kit distingué par le jury des Innov'Space.

Auto-construction

Fabriqué en matière plastique chargée en fibre de verre recyclable, le kit résiste aux milieux les plus hostiles. Et avec ses clips, son montage est simple et rapide. "L'idée est de favoriser l'auto-construction, explique Laurent Chevillard, c'est plus économique pour les agriculteurs". C'est effectivement une des solutions proposées par Sam, avec un système standard de 50 cm de large, ajustable à la demande, et des lames d'un mètre de long. Une autre possibilité est un cadre en acier galvanisé de 50 cm de haut et de 2 m de large. Les lames, en PVC, peuvent être translucides, pour jouer sur la luminosité, ou teintées en bleu, comme le demandent les élevages de volailles. Le système peut être également installé sur le faîtage, pour ventiler le bâtiment sur toute sa longueur. Hormis les lames - qui viennent d'Espagne - le produit de la société Sam est de fabrication française, voire sarthoise, avec l'intervention de l'entreprise BVI de La Ferté-Bernard, pour l'injection plastique, et de l'Esat Le Circuit-Le Mans, pour la logistique. "Autant utiliser les compétences locales", affirme Laurent Chevillard.

 

 

Pilotable à distance

Ce mécanisme, actionnable manuellement, fonctionne grâce à une motorisation solaire. "Nous utilisons un moteur issu de l'industrie automobile, donc très puissant et éprouvé, précise le dirigeant, l'objectif étant d'éviter le risque de pannes fréquentes. Et sa batterie est rechargée par l'énergie solaire". Le cas échéant, il est toujours possible de brancher le système sur le circuit électrique. Un essai de motorisation à air est en cours. Pratique, le système est pilotable à distance, via une application sur le smartphone de l'agriculteur. "Aujourd'hui, nous pouvons diriger la fermeture et l'ouverture des lames sur une longueur de bâtiment de 15 mètres. Demain, les données d'hygrométrie et de température seront automatisées", annonce Laurent Chevillard qui y travaille avec ses développeurs.

 

Spécialiste de la protection solaire

Créée par Laurent Chevillard, ancien commercial dans le bâtiment, la société Sam (Soleil Apprivoisé et Maîtrisé) s'est spécialisée dans la protection solaire des jardins des particuliers (brise-vent, brise-vue, pergola). Le Sarthois, installé à Moncé-en-Belin, a breveté son kit en 2013 qu'il développe aujourd'hui auprès des industriels du bâtiment et du secteur agricole. Avec un agent commercial, l'entreprise prévoit d'atteindre 600 000 € de chiffre d'affaires cette année.

La société Sam sera présente sur deux stands au Space : Hall 2-3, stand D27 et sur celui de la chambre d'agriculture de Bretagne (Hall 4, B44).

Plus de renseignements sur le site  www.sam-kit.fr

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Cette année, les moissons de céréales affichent de faibles  rendements
Avec le retour du soleil, les moissonneuses sont nombreuses dans les champs de la région ces derniers jours. En revanche, même si…
Tensions autour  de la PAC
L'Allemagne a pris la présidence du conseil des Ministres depuis le 1er juillet. Elle se fixe pour principale tâche de finaliser…
Nouveau cadre financier pour 2021-2027 : Quelles conséquences pour la réforme de la Pac ?
Les discussions entre les dirigeants européens qui ont abouti à un accord le 21 juillet ont porté sur les enveloppes budgétaires…
Porc : dix groupements visent le mâle entier en 2022
Dix organisations de producteurs de porcs se positionnent pour le mâle entier à partir de 2022. Une information à l'attention de…
Revenu des agriculteurs : l’objectif de deux Smic est hors d’atteinte
Les revenus bruts par actif agricole non salarié avoisinent plutôt le Smic. Seuls les producteurs de porcs, de volailles standard…
Un observatoire pour lutter contre l'agribashing
La cellule nationale de suivi des atteintes au monde agricole Demeter se décline dans les départements. En Ille-et-Vilaine, la…
Publicité