Aller au contenu principal
Font Size

Observatoire des fourrages : une pousse moyenne de 43 kg MS/ha/jour

La pousse de l’herbe mesurée du 20 au 24 mai est en moyenne de 43 kg de MS/ha/jour. La météo prévoit du temps sec et ensoleillé. Les conditions sont idéales pour l’exploitation de l’herbe (pâturage, fauche), mais sans le retour des pluies, la croissance de l’herbe risque de ralentir.

Evaluez les quantités d’herbe
Avec les nombreuses fauches réalisées ces deux dernières semaines et les conditions sèches qui semblent s’installer, un tour des parcelles de pâturage s’impose. En faisant le point sur les hauteurs d’herbe, vous pourrez vous situer par rapport au repère des 15 jours d’avance au pâturage. En dessous, mieux vaut conserver l’intégralité des paddocks dans le cycle de pâturage. Au-dessus, vous pouvez envisager de débrayer quelques paddocks. à cette saison, on veillera également à ne pas descendre en dessous de 25 jours de temps de repousse entre deux pâturages afin de tirer parti du potentiel de production de la prairie.

Fauche des refus ou pas ?
La fauche des refus n’est pas systématique et doit permettre de corriger un pâturage trop haut, de maîtriser les épis, et d’éviter la montée à graine des chardons, rumex….Elle est intéressante s’il y a un potentiel de repousse après sa réalisation : attention donc dans les secteurs séchants. Préférez la barre de coupe (le girobroyeur lacère l’herbe) et visez une hauteur de 6 cm. Il est également possible de réaliser du "fauche broute" ou topping. La veille, le paddock correspondant au repas du lendemain est fauché. Lors de la fauche, l’herbe doit toujours être sèche. Après avoir légèrement fané sur le champ, elle est consommée directement par le troupeau.

Si l’état des stocks fourragers est tendu
L’ensilage de céréales immatures ou de mélanges céréales protéagineux peut être une solution pour reconstituer des stocks. Il se fait au stade laiteux-pâteux de la céréale. Après le retour des pluies, il sera possible d’implanter une dérobée sur la parcelle libérée : le colza fourrager pur ou associé à du RGI (6 kg colza + 12 kg RGI) ainsi que des associations RGI + Trèfle annuel type Alexandrie (10 kg RGI + 10 kg trèfle) ou Incarnat (10 kg RGI + 12-15 kg trèfle) peuvent produire 2 à 3 tonnes de MS/ha d’ici le début de l’hiver.

"Toujours des fauches mais le sec se fait ressentir"

Ce début de printemps est à classer parmi les années plutôt faciles à gérer. L’herbe a bien poussé avec quelques jours de forte croissance et il y a de bons créneaux pour les récoltes. Je continue à faire des fauches, surtout de l’enrubannage, car je ne veux pas gâcher le trèfle et c’est une herbe encore jeune qui risquerait de chauffer en foin. Je ferai une grande partie du foin à partir du 1er juillet pour respecter le cahier des charges MAEC fauche tardive engagé sur ces parcelles. Je n’avais jamais fait autant de stock si tôt dans la saison. Tant mieux car le temps sec se fait ressentir, l’herbe pousse moins. J’ai 7 lots au pâturage, 1 lot de génisses en pâturage continu et 6 lots en pâturage tournant. Cela a bien fonctionné jusqu’à maintenant. Par contre s’il ne pleut pas rapidement, mon grand lot de 40 vaches, 20 génisses et 40 veaux va poser problème. Je n’arriverai plus à respecter les temps de retour sur les parcelles. Dans ce cas-là, j’apporterai de l’enrubannage au champ pour ralentir le rythme de changement de paddock. Je sème aujourd’hui, le 25 mai, 4 ha de maïs en RTK et je ferai venir l’entreprise qui est équipée pour le désherbage mécanique. L’exploitation est passée ce mois-ci en conversion bio / Eric 60 ares d’herbe/VA à Langonnet (56)

 

En bref

Utilisez un fil avant dès que la hauteur dépasse 13 cm pour atteindre plus facilement une hauteur sortie inférieure à 6 cm herbomètre et éviter de gaspiller l’herbe. Si les hauteurs sont élevées : ne pas offrir trop d’herbe par repas et rationner le maïs pour limiter le tri des vaches.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Crédits carbone : les premiers contrats sont signés
Fin 2019, la Commission européenne donnait son feu vert au régime d'aide proposé par la France pour le paiement de services…
Le plan de relance de l'apprentissage peut profiter au monde agricole
Le 4 juin, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé un plan de relance de l'apprentissage, avec notamment une prime à l…
Trop de porcs : l'État demande à la filière de s'organiser
Mardi 2 juin, un plan de filière porcin a été discuté en préfecture de Région pour tenter de résoudre le problème de fluidité des…
Les agricultures bretonnes en 2040 se dessinent aujourd'hui
Quels visages auront les agricultures bretonnes à l'horizon 2040 ? Désireux de se saisir des enjeux, de se projeter et de s'…
Tensions autour  de la PAC
L'Allemagne a pris la présidence du conseil des Ministres depuis le 1er juillet. Elle se fixe pour principale tâche de finaliser…
GAEC Cabri'Hyaule - Eleveurs de chèvres laitières : En bio, produire du lait avec des fourrages de qualité
Des bovins lait en conventionnel aux chèvres bio, la ferme a beaucoup changé depuis 2016. Aujourd’hui, nous sommes trois, le père…
Publicité