Terra 29 mars 2018 à 13h00 | Par Agra

Le glyphosate reste avant tout un problème économique

Abonnez-vous Réagir Imprimer

"La question du glyphosate n’est pas de savoir s’il y a des alternatives mais si on peut les faire passer économiquement parlant sur les exploitations", a expliqué Xavier Reboud, directeur de recherche à l’Inra, le 23 mars, lors d’une conférence organisée par l’Association française des journalistes de l'agriculture et de l'alimentation (Afja) sur ce thème. D’après lui, "il n’existe pas de solution plus efficace à l’hectare" que le glyphosate pour se débarrasser de manière systémique des adventices à moindre coût (30 €/ha). "Il faudrait une personne pour 20 hectares durant quatre mois pour remplacer le glyphosate sur une exploitation viticole par exemple, souligne-t-il. Cela représente une hausse de 0,23 € par bouteille de vin et de 5 € à l’hectolitre. Par rapport au vin espagnol ou italien, le producteur perd le marché !".


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui