Terra 23 janvier 2019 à 14h00 | Par Emmanuelle Le Corre - Terra

Prix du lait : Stéphan Nether remet les pendules à l'heure

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

Lors des rencontres lait de Triskalia à Ploufragan, à destination des jeunes agriculteurs, un des intervenants, l'économiste Stefan Nether, directeur du Développement ODA (offre et demande agricole), formateur sur les marchés à terme, a tracé quelques perspectives du futur marché laitier mondial avec deux bonnes nouvelles. La première : le boum des naissances ne se fera pas en Asie mais en Afrique. "Les Africains ont l'avantage de parler français et d'avoir le modèle de référence des repas à la française". Et même avec un pouvoir d'achat faible, "à partir de 3 dollars par jour, on consomme des produits laitiers". Seconde bonne nouvelle : les stocks de poudre en Europe sont écoulés. Pour le reste, Stéphan Nether a remis les pendules à l'heure : "ce sont les échanges mondiaux qui fixent le prix. Le coût de production ne peut pas fixer le prix de vente", dit-il en référence aux EGA. Et de bien garder en ligne de mire le prix néozélandais. "Fonterra maîtrise les marchés mondiaux, regarder le prix, c'est la sentinelle". Enfin il a vivement encouragé les jeunes à se former et à utiliser les marchés à terme. "Vous sécurisez votre marge, vous pilotez".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui