Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Comment réussir ou aménager sa bergerie ?

Pour bien concevoir ou aménager sa bergerie, plusieurs points clés sont à respecter. Quelles normes en matière de surfaces, places à l'auge... Comment avoir une ventilation efficace avec une bonne maîtrise de l'ambiance ? Autant de points qui ont été abordés lors de la journée régionale ovine organisée à Saint Méen le Grand, le 13 février.

Ou positionner le bâtiment ? Comment l'orienter ? Tout doit être pensé à la fois pour le bien être des animaux et de l'éleveur.

Après les thèmes de l'agnelage et de la reproduction traités lors des dernières journées régionales ovine, le GIE élevages de Bretagne avait décidé d'aborder cette année la thématique des bâtiments."La problématique du travail est importante en élevage ovin et il faut donc se poser les bonnes questions", explique en préambule Laurent Solas. conseiller à la chambre d'agriculture de Saône et Loire. La première étape, c'est bien sûr de savoir pour quelle catégorie et quel stade physiologique d'animaux on veut construire ou aménager un bâtiment. Comment va se faire la distribution du fourrage, des concentrés...? Quel système pour le paillage, le curage ? Ou positionner le bâtiment ? Comment l'orienter ? Tout doit être pensé à la fois pour le bien être des animaux et de l'éleveur. Pour Laurent Solas, "pour bien dimensionner son bâtiment, le point de départ c'est le calendrier de reproduction car il permet de déterminer le nombre et le type d'animaux à loger, et de calculer les surfaces d'aire paillée, les longueurs d'auge, et le volume du bâtiment."

Pour bien dimensionner son b‚timent, le point de départ c'est le calendrier de reproduction.

 

bergerie

Eau, lumière et ventilation

L'eau et la lumière sont aussi des éléments à prendre en compte. Avec un nombre d'abreuvoirs en fonction du type d'animaux, et pour ce qui est de la lumière naturelle, elle doit représenter 1/20e de la surface couverte. Mais le point le plus critique dans les bergeries, c'est la ventilation. Chez les brebis, la zone de confort se situe, en fonction de l'humidité, entre -8° et 23° et pour les agneaux entre -5° et 30°. Pourquoi est ce si important d'avoir une bonne ventilation ? "On sait qu'une brebis évacue par la transpiration et la respiration, 2,5 l d'eau par jour. D'où la nécessité de renouveler l'air ambiant, mais sans créer de courants d'air", poursuit Laurent Solas. Avec un volume d'air trop petit, la densité microbienne augmente, tout comme la concentration de gaz toxiques, l'humidité et donc la condensation. En revanche, avec un volume d'air trop grand, le bâtiment est plus difficile à réchauffer, et la ventilation est moins bonne car l'air chaud ne monte pas suffisamment, des bouchons d'air froid apparaissent en faîtage. L'objectif est donc de combiner à la fois l'effet "cheminée" associé à la ventilation naturelle. "Pour bien choisir son brise vent il faut connaître son coefficient multiplicateur, et qui permet de calculer la surface de brise vent nécessaire". Les autres critères de choix concernent la couleur, la résistance mécanique, la résistance à l'empoussiérage, la luminosité, la facilité de pose... Reste enfin à choisir son type de brise vent, avec des bordages en bois ajourés, des plaques en PVC, en acier laqué, des toiles... L'orientation du bâtiment en fonction des vents dominants et de l'ensoleillement joue un rôle primordial dans la ventilation, à travers le bon fonctionnement de la faîtière.

Dans les autres points clés pour réussir sa bergerie, on peut citer les couloirs de circulation, les cases d'agnelage, les parcs pour les agneaux ou encore le parc de contention. Enfin, il faut aussi avoir pensé le local technique avec un bureau, la pharmacie et un point d'eau chaude. La journée régionale ovine s'est poursuivie par la visite de l'élevage du Gaec de Bahac, chez Thierry et Huguette Simon, un élevage de 530 brebis romane en sélection et multiplication. Des ateliers étaient aussi organisés sur les points clés du du diagnostic bâtiment, l'hygiène et la bio sécurité, les équipements de la bergerie, la sécurité et les conditions de travail.

 

Equip'Innovin

bergerie

 

L'outil Equip’Innovin met à disposition des plans de bergerie, d’équipements et de contention sur idele.fr/services/outils/equipinnovin.html. Une trentaine de plans sont présentés avec, pour chacun, une indication des coûts à l’animal et une description des aménagements et facilités de travail. Imaginés pour les brebis viande, lait et les agneaux en finition, des plans d’équipements, auges ou claies par exemple, sont disponibles. Le site rappelle les bonnes questions à se poser avant d’investir afin d’adapter le travail à l’homme et non l’inverse  : port de charge, surveillance des animaux, accès aux outils et aux animaux, précautions d’hygiène…

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Lettre aux agriculteurs et agricultrices de Bretagne

Madame, Monsieur,

Comme le reste du monde, la Bretagne est confrontée à la pandémie due au coronavirus Covid-19. Dans…

Thierry Coué
Thierry Coué, Président de la FRSEA de Bretagne : "Chaque agriculteur doit prendre conscience du besoin de se protéger, et de protéger son exploitation"
Depuis le début de la crise du coronavirus, le monde agricole semblait en retrait, presque observateur. Les comportements ont…
Jérémy Labbé, nouveau président de JA22
Le 11 mars dernier s’est tenu le conseil d’administration électif des Jeunes agriculteurs des Côtes d’Armor. Dorénavant c'est un…
Germain et Laura Evo, jeunes aviculteurs, engagés aussi
Du comité organisateur de la prochaine fête de l’agriculture, à Grand-Champ, Germain Evo 32 ans, en est, Jeune Agriculteur aussi…
Eureden s’adapte et s'organise pour assurer ses services

La crise COVID-19 impacte profondément notre filière porcine et les équipes Eureden sont entièrement mobilisées pour…

Publicité