Aller au contenu principal

Environnement
Épandage et traitement - Distances à respecter des cours d'eau

Les cours d'eau sont à préserver de toute pollution, notamment des éléments fertilisants, bactéries et phytos. Des distances, de 5 à 100 m, d'épandage des engrais de ferme (fumiers, lisiers, eaux de lavage de salle de traite...) et de pulvérisation phytosanitaires sont ainsi imposées par la réglementation

Les épandages et traitements phytosanitaires sont d'actualité. Des distances de retraits vis-à-vis des cours d'eau et fossés sont à respecter.

Ces règles ont pour objet d'éviter le risque de pollution des points d'eau en direct, et de mettre suffisamment de distances pour limiter les risques de pollution via le ruissellement/érosion des éléments contenus dans les déjections animales (phosphores, bactéries…) et les produits phytosanitaires (matières actives)

Fumiers et lisiers
Les distances d'épandage des fumiers et lisiers varient selon le caractère d'entraînement de ces éléments dans l'eau, et de la topographie de la parcelle. Elles sont importantes, 100 m des berges des cours d'eau, pour l'épandage de lisiers sur des parcelles en pentes (> 7%). Et elles sont moindres, 35 m, sur des parcelles planes ou faiblement pentues, et réduites à 10 si un dispositif de bande enherbée limite le ruissellement et l'érosion, absorbe les éléments nutritifs…

Phytos
Pour les produits phytosanitaires, il est demandé de respecter une zone non traitée (ZNT) de 5 m minimum des berges des cours d'eau. La distance varie de 5 à 100 m selon le produit utilisé. Elle est fixée selon la persistance la substance active, sa mobilité dans le sol et la dose appliquée. Elle peut être réduite de 50 ou 20 m à 5 m. Il est nécessaire dans ce cas de disposer d'une bande enherbée ou boisée de 5 m minimum, d'utiliser un dispositif agrée diminuant par trois le risque de transfert (buse anti dérives agrées), et d'enregistrer ses pratiques phytos (obligatoire par ailleurs par la conditionnalité PAC depuis 2006).

Quels cours d'eau ?
Ces distances de retrait des cours d'eau concernent au minimum les cours d'eau indiqués en trait plein et pointillés sur les cartes IGN au 1/25 000 ème les plus récentes. Pour l'épandage des lisiers et fumiers, des cours d'eau non indiqués sur ces cartes ont pu être rajoutés dans le cadre d'un plan d'épandage. Ils sont à prendre en compte. Les cartes cours d'eau conditionnalités PAC, réalisées sur les communes en 2006, n'ont pas de valeurs réglementaires sur ce sujet. Elles donnent toutefois un bon aperçu des cours d'eau de la commune...


Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité