Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Face aux difficultés, ne pas rester seul.e

L’épidémie de Coronavirus perturbe le quotidien des exploitations. Un lot d’incertitudes qui peut se rajouter au sentiment d’isolement. Face aux difficultés, il est vital de ne pas rester seul.e rappellent la chambre régionale d’agriculture, Solidarité Paysans de Bretagne ou la MSA. Chacun a mis en place des services dédiés et cellules d’écoute.

Face aux difficultés et inquiétudes, des cellules d'écoute et des services dédiés existent pour aider les agriculteurs et leurs proches.

"On sent aujourd’hui l’inquiétude mais les difficultés vont arriver. Je viens d’avoir un horticulteur qui a déjà un trou de 150 000 euros dans son chiffre d’affaires et il se demande comment il va être accompagné. Il est très inquiet pour la suite", témoigne Bernard Goalec, conseiller d’entreprise de la chambre régionale d’agriculture.
Comme trois autres de ses collègues pour les autres départements bretons, il est au bout du fil quand on compose le numéro d’Entr’agri (lire encadré) du Finistère. "Il y a de l’inquiétude et des difficultés à traiter. Il ne faut pas que les gens restent seuls", enjoint-il. Aussi, du côté des chambres d’agriculture, l’instance professionnelle mise en place depuis quelques années dans chaque département, les cellules Entr’Agri, ne relâchent pas leurs efforts. "On écoute et analyse la situation pour mesurer avec celui ou celle qui nous appelle ce dont il a besoin en priorité. Partager et se sentir écouté apporte souvent un premier soulagement", poursuit-il.
Cela permet aussi de hiérarchiser les priorités d’actions, et si besoin organiser la mise en relation pour un appui complémentaire technique, juridique, social, financier…

Notre expérience montre que plus on réagit tôt, plus les choix sont nombreux, alors il ne faut pas hésiter. Appelez !

Un lot d'incertitudes

"Cette période de confinement peut renforcer le sentiment d’isolement même si les activités agricoles se poursuivent normalement. Il y a moins de visites et pour les personnes les plus fragiles, le contexte est plus difficile", constate également Clara Pailleux, accompagnatrice et médiatrice de Solidarité Paysans de Bretagne dans le Morbihan.
C’est un lieu d’échange sur les orientations de l’accompagnement des agriculteurs en difficultés avec un rôle de détection, de veille et d’orientation des situations fragiles. "On revient à une situation normale, les organismes se sont organisés, les créanciers refont surface en cas de dettes ou d’impayés, les audiences du tribunal sont reportées… Le contexte actuel apporte aussi son lot d'incertitudes". Un sentiment d’isolement social qui peut-être renforcé "par des difficultés familiales liées au confinement, à la frontière entre vie privée et vie professionnelle, le coût alimentaire pour les enfants qui ne vont plus à la cantine", précisait aussi à nos confrères d’Agra, Antoine Leroy, responsable d’Agrica face aux demandes d’aides d’urgence qui se font jour.

 

Rompre l'isolement

Nombreux sont donc les organismes à s’être organisés pour maintenir à distance, une écoute téléphonique et un soutien dans les démarches pendant toute la période du confinement. Y compris la MSA avec Agri’écoute un service d’écoute 24h/24, dédié au monde agricole et rural, aux exploitants, salariés agricoles, ainsi qu’à leurs proches, accessible à tout moment pour rompre l’isolement. Ce dispositif permet de dialoguer de façon confidentielle avec un professionnel. Et pour tous ces organismes, un même conseil : "Ne pas rester seul face à ses difficultés. Notre expérience montre que plus on réagit tôt, plus les choix sont nombreux, alors il ne faut pas hésiter. Appelez !".

 

 

Contacts

- Cellules Entr’Agri de chambre d’agriculture de Bretagne :
Côtes d’Armor : 06 88 20 64 37
Finistère : 06 77 51 35 68
Ille et Vilaine : 02 23 48 28 70
Morbihan : 06 45 35 71 21

- Solidarité Paysans de Bretagne : 02 96 78 07 21,
Morbihan : 02 97 67 51 33

- MSA : 09 69 39 29 19 (24h/24 numéro national, prix d’un appel).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Dégâts de choucas : une nouvelle organisation dans les Côtes d’Armor
La population de cette espèce protégée augmente inexorablement depuis plus de dix ans dans le département. En 2019, la profession…
À Pleyber-Christ (29), Une salle de traite qui limite les contraintes
âgés de 50 ans, Gisèle et Bruno Kérébel ont profité du changement de leur salle de traite pour imaginer une installation qui leur…
La filière méthanisation  sur une ligne de crête difficile
Plus de 1 300 unités de méthanisation seraient en projet, pour 900 actuellement en fonctionnement, selon le ministère de la…
Ouverture d'une enquête suite à une surmortalité piscicole liée aux épandages
Ces dernières semaines, plusieurs cas de pollutions de cours d'eaux ont été relatés dans la presse, notamment en Ille-et-Vilaine…
En 2020, le manque de nourriture risque de tuer bien plus que le coronavirus

Le directeur du programme alimentaire des Nations Unies vient de tirer la sonnette d’alarme face à la "pandémie de la faim"…

Le Gaec des Chênes préfère  une gestion durable de ses haies
Avec un linéaire de dix-neuf kilomètres de haies, le bien-nommé Gaec des Chênes, à Plougonven (29) a mis en place, il y a des…
Publicité