Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

FDSEA et Conf' appellent au maintien des marchés

  Union sacrée sur la question des marchés de plein-vent: FDSEA et Confédération Paysanne en appellent à leur maintien et à la mise en place de solutions de ramassage d'invendus pour les Ehpad, personnel soignants et les plus démunis. Un appel lancé au Préfet et à l'association des maires du Morbihan.

La FDSEA du Morbihan demande le maintien, "des marchés de plein vent pour la distribution des denrées alimentaires nécessaires à la population "
© Claire Le Clève

Dans un communiqué, mardi  la FDSEA du Morbihan a invoqué la désignation par le Gouvernement de la filière alimentaire comme "enjeu crucial et stratégique ", et fait part de la lettre ouverte adressée l’association des maires, où le président de la FDSEA du Morbihan demande le maintien, "dans la mesure du possible les marchés de plein vent afin d’assurer la continuité de la distribution des denrées alimentaires nécessaires à la population. Dans ce contexte, les marchés permettent de désengorger les grandes et moyennes surfaces, d’aider les populations les plus fragiles à se nourrir près de chez elles et contribuent au maintien de l’activité des agriculteurs, indispensable en ces temps de crise". Et de souligner l’importance de ces débouchés pour les agriculteurs vendant auprès des marchés. Et de conclure "une fermeture des marchés risque ainsi d’empêcher les agriculteurs d’écouler leurs productions, alors même qu’il leur est demandé de continuer à produire... ce dans le respect des mesures de sécurité visant à prévenir toute propagation du virus Covid-19".

Marchés, la Conf appelle à construire des solutions

De son côté, mercredi matin, la confédération paysanne a exprimé elle aussi, son incompréhension sur l’interdiction des marchés de plein-vent. "Les paysans et les paysannes en vente directe ont été parmi les premiers à mettre en place des mesures de précaution pour éviter la propagation du COVID-19", rappelle Morgane Ody, porte-parole de la confédération paysanne. Dans ce communiqué, le syndicat estime la. "décision préjudiciable", voire contre-productive en matière de dissémination du virus et contradictoire au vue de "la demande de maintien de l’activité agricole du premier ministre", Et pour conséquence, devoir conduire "de nombreux paysans en vente directe à jeter leur production faute de circuit de commercialisation", s’inquiète la Confédération paysanne qui interpelle l’Association des maires pour demander le maintien des marchés. Le syndicat souhaite également être associé à la réflexion d’amélioration. Il appelle à la mise en place de collectes d’invendus pour les populations en difficulté, et celle " d’une cellule de crise pour mieux coordonner distribution et assurer la fluidité dans le durée ".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Dégâts de choucas : une nouvelle organisation dans les Côtes d’Armor
La population de cette espèce protégée augmente inexorablement depuis plus de dix ans dans le département. En 2019, la profession…
À Pleyber-Christ (29), Une salle de traite qui limite les contraintes
âgés de 50 ans, Gisèle et Bruno Kérébel ont profité du changement de leur salle de traite pour imaginer une installation qui leur…
La filière méthanisation  sur une ligne de crête difficile
Plus de 1 300 unités de méthanisation seraient en projet, pour 900 actuellement en fonctionnement, selon le ministère de la…
Ouverture d'une enquête suite à une surmortalité piscicole liée aux épandages
Ces dernières semaines, plusieurs cas de pollutions de cours d'eaux ont été relatés dans la presse, notamment en Ille-et-Vilaine…
En 2020, le manque de nourriture risque de tuer bien plus que le coronavirus

Le directeur du programme alimentaire des Nations Unies vient de tirer la sonnette d’alarme face à la "pandémie de la faim"…

Le Gaec des Chênes préfère  une gestion durable de ses haies
Avec un linéaire de dix-neuf kilomètres de haies, le bien-nommé Gaec des Chênes, à Plougonven (29) a mis en place, il y a des…
Publicité