Aller au contenu principal

Maïs : dégâts de mouches du semis observés

© Chambres d'agriculture

Des dégâts de mouches du semis sont observés dans le Morbihan dans des parcelles semées à la fin avril - tout début mai. Les maïs ne lèvent pas et quand on creuse le sol, on trouve des graines pourrissantes avec des petites larves blanches de 6 à 8 mm de long à l’intérieur. La mouche, Delia platura, pond plusieurs centaines d’œufs dans le sol fraîchement travaillé. L’asticot se développe en trois semaines aux dépens de la plantule. La graine est le plus souvent détruite mais il peut y avoir un affaiblissement des plantes non détruites. Il n’y a pas de solution curative. Si le peuplement levée définitif est réduit de plus de 50 % par rapport à l’objectif, un resemis est conseillé. Dans ce cas, il convient de prendre quelques précautions :

- Choisir une variété à bonne vigueur au départ, un peu plus précoce compte tenu de l’écart de date de semis.

- Utiliser un microgranulés insecticide, en respectant les préconisations d’emploi (diffuseur sur le semoir, dose).

- Semer en sol réchauffé avec éventuellement un engrais starter.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité