Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Recyclage de l'azote des urines de porcs : une innovation Cooperl

En matière de recyclage des effluents, la Cooperl vient d'innover en présentant un procédé de traitement des urines inédit qui ne requiert plus d'épandage. Le projet a été présenté à l'EARL du Grand Bignon à Meslin en Côtes d'Armor.

Cooperl
Visite de la station de traitement des urines chez l'éleveur Jérôme Rondel, EARL du Grand Bignon (22) le 9 septembre. L'ajout de chaux vive à l'urine permet d'extraire l'ammoniac.

En 2008, l'élevage de Jérôme Rondel, l'EARL du Grand Bignon, comprenait un cheptel de 120 truies naisseur-engraisseur qui produisait un lisier brut épandu sur 72 hectares. Puis l'élevage est devenu le premier élevage équipé du système de raclage en V "Trac" conçu par Cooperl. Placé sous les caillebotis, il s'agit d'une technique de séparation de phase, avec d'un côté les urines et de l'autre, les fèces. La fraction solide contenant 50 % d'azote et 90 % du phosphore est reprise par Fertival pour être transformée en engrais. L'élevage atteignait alors un cheptel de 230 truies pour une surface d'épandage de 79 hectares. Mais un nouveau pas vient d'être franchi depuis janvier 2019 puisque l'élevage est équipé d'un système unique appelé "ValuTrac" qui permet à l'élevage de 340 truies de réduire son plan d'épandage à 48 ha au lieu de 199 ha s'il n'y avait pas de Trac ni ValuTrac.

Rien n'est perdu au fil de la chaîne.

Des urines valorisées en engrais liquide

"On veut faire des produits avec un azote de plus en plus recyclé, faiblement émetteur de carbone. Dans les dix ans, on parlera d'azote à émission de carbone", explique-t-on chez Cooperl. Un module capable de traiter 3 000 m³ d'urine par an riche en azote ammoniacal rejette une urine peu chargée, inférieure à 0,5 g/litre d'azote. L'opération appelée "stripping" consiste à volatiliser l'ammoniac. La première étape débute par l'ajout de chaux vive (20 kg/m³ d'urine). Après une heure de mélange, la réaction chimique produit une urine à pH 12, entraînant la coagulation des particules en suspension avec en sortie, la formation d'une boue "chaulée". À pH 12, l'ammoniac contenu dans cette urine se volatilise facilement avant de subir un lavage chimique (pulvérisation d'acide sulfurique) dont le co-produit est le sulfate d'ammonium, un engrais utilisé pour fertiliser les cultures des maraîchers par exemple, repris par la coopérative. L'urine "allégée en azote" est épandue par irrigation sur 27 ha (l'équivalent de 3 000 places d'engraissement) avec pour limite la potasse, non traitée par le système. Au final, on aboutit à un système sans lisier et sans tonne à lisier.

 

Cooperl

Un recyclage quasi total de l'azote

L'idée développée entre 2012 et 2014 s'est affinée pendant quatre ans, testée à l'échelle de l'élevage. Conduit en condition réelle à l'EARL du Grand Bignon, ce traitement des urines franchit un nouveau pas dans la filière environnementale de Cooperl. D'un côté, les déjections solides (un tiers du volume initial) sont exportées vers l'unité de méthanisation Emeraude bio-énergie de Lamballe (22) avant d'être transformées et vendues sous forme d'engrais organique, maintenant complétées par un futur débouché, celui du sulfate d'ammonium. "Rien n'est perdu au fil de la chaîne", conclut Bertrand Convers, responsable environnement de la Cooperl. Quant au coût du mètre cube traité, il est trop tôt pour divulguer des chiffres. "Les chiffres ne sont pas assez fiables, on a encore des marges d'optimisation", conclut le responsable.

 

Cooperl

Un nouveau logo "plus neutre"

Présenté pendant le Space, le nouveau logo de la Cooperl, leader de la production porcine en France, abandonne son ovale rouge vif "pour revêtir un bleu statutaire, plus neutre". Un logo épuré qui sera décliné dans chacune des 7 branches d'activités de la coopérative par l'ajout d'un nom et d'une couleur qui lui est propre.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
La FNP (producteurs de porcs) dénonce une intrusion de BFMTV dans un élevage

"Des journalistes de BFMTV sont entrés de nuit en toute illégalité dans un élevage de porcs, faisant le jeu des…

Vignette
FNSEA et JA annoncent un "blocage des axes majeurs de circulation" le 8 octobre

Les syndicats agricoles majoritaires ont annoncé un "blocage des axes majeurs de circulation le 8 octobre". Il s'…

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
L’agriculture paysanne, solution au changement climatique
Face au changement climatique, la Confédération paysanne de Bretagne s’est penchée sur les scénarios agricoles et alimentaires…
Vignette
Quelle place pour les femmes en agriculture ?
Si un chef d'exploitation sur trois est aujourd'hui une femme, ces dernières restent encore peu visibles en agriculture et…
Vignette
100 emplois

"Les salariés et salariées craignent une perte de plus de 100 emplois sur 620" dans les cinq chambres d’Agriculture…

Publicité