Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Systali aux rencontres "nutrition" de BCEL Ouest

C’est la nouveauté de ces 24e rencontres "nutrition" que BCEL Ouest organise tous les ans pour mesurer la valeur nutritive des fourrages : l’application des nouvelles normes Systali. Réévaluées par l’Inra, elles doivent permettre une meilleure prédiction laitière.

24 rencontres pour connaître la valeur nutritive de ses fourrages avec les nouvelles normes Systali de l’Inra, et pouvoir en discuter.

15h30, Berric, lieu dit le menhir, lundi 4 novembre. La Cuma la Berricoise accueille sous son hangar le mini laboratoire que déploie, tous les ans, BCEL-Ouest sur 24 lieux de rendez-vous, gratuits, jusqu’au 5 décembre. C’est aussi là que débutent, fin août, les premiers ensilages en Bretagne. Venir y mesurer deux mois plus tard la valeur nutritive des fourrages au silo a tout son sens. À partir de ses deux échantillons, cet éleveur du Gaec des Bruyères de Noyal-Muzillac repart tenant à la main ses résultats. "On démarre tout juste le silo. On a encore des dérobées à pâturer sur 20 hectares mais avec la pluie, les vaches ne peuvent pas y aller", raconte cet éleveur dont le cheptel goûte déjà l’ensilage de maïs sur lit d’herbe du silo. "On fait ça depuis deux ans, ça marche. Les taux TP et TB sont meilleurs".

Pour mieux caler la ration.

 

De bons indicateurs

"C’est intéressant d’avoir les premières valeurs, ça va évoluer. C’est un bon indicateur", apprécie-t-il comme son collègue qui a aussi apporté ses échantillons, avec de l'enrubannage d’herbe en plus. "On développe ça. C’est plus souple que l’ensilage pour gérer l’herbe mais le maïs, ça reste notre sécurité", pointe l’exploitant à la tête de 80 laitières, intéressé de connaître les valeurs UF et PDI, "pour mieux caler la ration". Si ces deux notions ne changent pas avec le nouveau SYSTème d’ALImentation de l’Inra, Systali, en remplacement des normes établies il y a douze ans ; les besoins eux évoluent. C'est l'un des changements de cette nouveauté qui modifie des valeurs tables, intègre une notion de valeur d’aliments en fonction de la ration, et de nouveaux calculs, plus pointus, "pour mesurer l’impact de tel ou tel aliment sur le métabolisme et avoir une meilleure prédiction laitière", résume Johann Cariou, responsable technique nutrition chez BCEL Ouest. Un outil pour gagner en précision.

Info : Dates et lieux de rencontres sur www.bcel-ouest.fr/les-analyses-fourrages-aux-nouvelles-normes-de-rationnement/

 

Systali versus Inra 2007

"Ce nouveau système d’évaluation permettra de mieux prédire la production laitière et ce peu importe le système !", résume Johann Cariou de l’application de ces nouvelles normes Inra. Pour affiner le calcul de la ration, l’Inra a peaufiné ses tables à l’aune des douze années de recherche écoulées. Ainsi, les besoins UF et PDI, les interactions sur l’énergie ou l’utilisation des réserves corporelles changent. Le niveau d’ingestion fait son apparition, intégrant le niveau d’apport protéique de la ration. Le taux de transit évolue passant de 6 % à 4,5. L’UFL lui aussi évolue passant à 1 760 kcal, les besoins aussi. Et c'est l'apparition d’une balance protéique du rumen… Pour une meilleure prise en compte de la variabilité digestive des aliments suivant l’animal et son stade pour affiner les besoins d’entretien et de production.

BCEL Ouest
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Sarah Le Quer, installée à 24 ans
En octobre 2017, à 24 ans, Sarah Le Quer rejoint l’exploitation laitière familiale et s’associe avec son père. Un choix pesé,…
L’exosquelette entre en salle de traite
À la ferme expérimentale de La Blanche-Maison à Pont-Hébert dans la Manche, on teste depuis le 25 octobre l’exosquelette, un…
Au concours des Miss, Karen défend la place des femmes en agriculture
Lancé en 2013, le concours Miss France agricole veut promouvoir les femmes et les hommes qui font et feront l'agriculture de…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Vignette
Langouët : la CR analyse les eaux

Au mois de mai 2019, Daniel Cueff, maire de Langouët, a interdit l’utilisation de produits phytopharmaceutiques à une distance…

Vignette
Maïs grain, semis de céréales : la pluie retarde les chantiers
Si la pluviométrie record du mois d'octobre n'a pas trop affecté les chantiers d'ensilage de maïs, la récolte du maïs grain et…
Publicité