Terra 07 juin 2018 à 08h00 | Par Agra

La FNSEA satisfaite sur la "construction du prix", moins sur les phytos

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La présidente de la FNSEA Christiane Lambert perçoit, dans le projet de loi issu des États généraux de l'alimentation adopté le 30 mai par les députés, "des points négatifs, positifs et d'interrogation" a-t-elle confié à Agrapresse. Sur le volet économique et en particulier la construction du prix, l'éleveuse est "satisfaite que beaucoup de nos propositions aient été retenues" (contrats en marche avant, indicateurs fiables, relèvement du seuil de revente à perte, impossibilité de contourner les accords-cadres...). Elle est en revanche plus réservée sur le second volet du texte, rendu "très négatif" par la suppression des ristournes sur les phytos et la séparation de la vente et du conseil, craignant que ces dispositions génèrent des charges supplémentaires pour les agriculteurs. Interrogée sur son vote de l'ensemble du projet de loi si elle avait été députée, Christiane Lambert répond qu'elle aurait voté pour son adoption. Elle salue particulièrement le travail des députés qui ont parfois voté contre l'avis du rapporteur ou du Gouvernement.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui