Aller au contenu principal

La lettre de motivation de l’équipe

Cette lettre de mission de l’équipe se résume en deux phrases : un projet professionnel pour répondre aux enjeux d’une agriculture plurielle ; tout en accompagnant les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de cultures.

En effet, les enjeux environnementaux et sociétaux font que les modes de production se diversifient. Le conventionnel évolue, les surfaces en Bio progressent et l’agriculture de conservation des sols intéresse de plus en plus. Pour ces trois grandes orientations, il est donc important d’identifier et d’évaluer les leviers pour optimiser la multi-performance des exploitations sur trois enjeux : la rentabilité, le respect de l’environnement et la réponse aux attentes sociétales.
Avec une station qui développe l’agriculture de précision, le travail repose aussi sur l’évaluation de l’intérêt technique et économique des nouveaux outils proposés aux agriculteurs. Et ce, dans différents domaines : les outils d’aide à la décision pour optimiser la conduite des cultures, l’agroéquipement notamment pour la mise en œuvre du désherbage mécanique mais aussi la modulation intra-parcellaire des intrants, l’enregistrement des interventions et la gestion des données.

 

Un outil unique sur la région

station de Kerguéhennec

Pour la préservation de la qualité de l’eau, la station de Kerguéhennec dispose d’un dispositif expérimental original. Cet outil unique permet d’évaluer les risques de transfert par ruissellement et érosion pour préserver la qualité de l’eau. Les références acquises permettent ainsi de préconiser des mesures préventives. Les travaux concernent principalement les produits phytosanitaires et le phosphore. De nouveaux enjeux apparaissent sur le volet sanitaire.
/ Patrice Cotinet

 

Le saviez-vous ?

Une abeille visite jusqu’à 3 000 fleurs par jour et rapporte de 40 à 70 mg de nectar par voyage…

station de Kerguéhennec

Dix ruches ont été installées sur la station. Un suivi durant huit semaines au printemps pendant la floraison du colza est effectué. Des mesures de contaminations des matrices apicoles (cires, pollen, butineuses) par les produits phytosanitaires sont réalisées ainsi qu’une étude des ressources disponibles pour les abeilles (pollen). L’objectif de ce dispositif appelé, Surv’Api, est de créer une dynamique pour qu’agriculteurs et apiculteurs partagent une même vision du territoire et adoptent des pratiques favorables à la fois aux abeilles et aux cultures. / Philippe Lannuzel

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Publicité