Aller au contenu principal

PHOTOVOLTAÏQUE ET MÉTHANISATION
Le gouvernement fixe les nouvelles règles

Les tarifs d'achat de l'électricité d'origine photovoltaïque vont diminuer de 20 % et seront ajustés à la baisse tous les trois mois. Pour l'électricité produite par la méthanisation, ils seront augmentés de 20 % pour favoriser de nouveaux projets.

Après les panneaux solaires, le gouvernement décide de favoriser la méthanisation.
Après les panneaux solaires, le gouvernement décide de favoriser la méthanisation.
© S. Leitenberger. Réussir

A l'issue du moratoire de trois mois sur le  photovoltaïque, le gouvernement vient d'arrêter le nouveau cadre de soutien à la méthanisation et à la production d'électricité à partir de panneaux solaires. Ce nouveau dispositif s'appliquera à partir du 9 mars.
S'agissant de la méthanisation et comme le gouvernement s'y était engagé, le tarif de rachat de l'électricité produite à partir de biogaz sera revalorisé d'ici la fin du mois d'avril, "pour devenir comparable au tarif existant en Allemagne", notent les ministères de l'Ecologie, de l'Economie et de l'Agriculture dans un communiqué commun publié le 24 février. Ainsi le tarif maximal pour l'achat d'électricité produite par méthanisation passera de 15,2 c?/kWh à 20,1c?/kWh. En moyenne, ces tarifs devraient augmenter de 20 %. "Une incitation sera mise en place pour le traitement des effluents d'élevage" annoncent par ailleurs les ministères concernés, sans en dire davantage.
Par ailleurs, le biogaz issu de la méthanisation pourra aussi être injecté dans les réseaux de gaz naturel "après la parution des textes réglementaires cet été", indiquent les ministères. Le biogaz directement injecté dans les circuits bénéficiera d'un tarif de rachat maximal de 10,2 ?/kWh.
Quant à l'électricité d'origine photovoltaïque, le nouveau dispositif de soutien porte sur un engagement de 500 MW par an pour les prochaines années. Les ministères précisent cependant que cette cible sera examinée au milieu de l'année 2012 et pourra être revue à la hausse jusqu'à 800 MW. En attendant, compte tenu des projets en cours qui pourront être repris sous certaines conditions, les perspectives de développement pour 2011 et 2012 sont évaluées entre 1000 et 1 500 MW par an, "soit davantage que la quantité installée en 2009 (300 MW) et 2010 (700 MW)".
Quant aux tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque, ils seront ajustés chaque trimestre en fonction des volumes de projet déposés et des baisses de coûts attendues, estimée à ce stade à 10 % par an. Les premiers tarifs à partir du mois de mars seront fixés à environ
20 % en dessous du tarif en vigueur au 1er septembre 2010. A l'avenir donc, les tarifs évolueront vers une trajectoire tendancielle de baisse de 10 % par an : ils baisseront davantage si l'objectif de 500 MW est dépassé. Inversement, si cette cible n'est pas atteinte, les tarifs d'achat baisseront moins rapidement.

Recyclage et appel d'offres

Les exigences seront accrues sur la qualité environnementale et industrielle des projets d'installations photovoltaïques avec, notamment, l'obligations de recyclage en fin de vie. Les nouveaux projets supérieurs à 100 kWh pour les toitures (seuil équivalent à une surface de 1 000 m2 de panneaux) devront faire l'objet d'un appel d'offres qui consistera à répondre à un cahier des charges standards, élaboré avec les acteurs de la filière et prévoyant notamment des exigences environnementales.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité