Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

A Lopérec, du maïs ensilage en dérobée pour nourrir les brebis

Il avait déjà essayé de cultiver du soja. Toujours à l'affût de nouveautés, Gilles Morvan a voulu tester cette année un maïs conduit comme une dérobée après une orge. L'ensilage sera réalisé dans les jours qui viennent. Et le fourrage nourrira les brebis gestantes pendant l'hiver.

En ce début novembre, le maïs a encore fière allure, avec une végétation s'élevant à près de deux mètres de hauteur et des épis au stade laiteux. "On devrait ensiler cette semaine, prévoit Gilles Morvan, éleveur de brebis à Lopérec. Et on l'analysera pour connaître sa valeur alimentaire".

Toujours à l'affût de nouveautés, il a profité d'une récolte précoce de l'orge, au 11 juillet, pour implanter une dérobée d'un genre un peu particulier : un maïs ultra précoce, Zeta 140. "Je l'avais déjà utilisé l'an passé. Et j'avais constaté une maturité plus précoce d'un mois, m'obligeant à organiser mon chantier de récolte en deux fois. Cette année, j'ai voulu voir ce qu'il allait donner en le semant un mois plus tard".

Le semis a eu lieu le 13 juillet. "Cinq jours plus tard, le maïs était déjà sorti et rangé", indique l'éleveur. Et le 28 juillet, photos à l'appui, il mesurait 26 cm. "Au moment du semis, la terre était grasse et fraîche. Le maïs a profité de l'humidité du sol puis des fortes températures de l'été pour grandir", analyse l'agriculteur, qui a souhaité conduire sa culture comme une dérobée, sans engrais ni fumier, "juste avec un désherbant de pré-levée".

Un fourrage à moindre coût

Au final, le résultat est satisfaisant, avec un rendement qui devrait avoisiner les 6-7 t MS/ha, "autant qu'une prairie", et un grain au stade laiteux. Ensilé, il nourrira les brebis gestantes pendant l'hiver. "S'il fait beau au moment de la récolte, on pourra semer une céréale dans la foulée, indique Gilles Morvan, amusé de constater que dans ce cas, la terre sera restée vide deux jours cette année".

Gilles Morvan réfléchit déjà à la suite à donner. "Je pense renouveler l'essai l'an prochain, en séparant ma parcelle en deux, l'une recevant du fumier, l'autre non. Ca me permettra de voir si c'est parce qu'il avait faim que le maïs a végété à un moment donné". Mais déjà l'éleveur voit plus loin. "En cas d'évolution climatique, ce maïs me permettrait de faire du stock pour l'hiver à moindre coût". Avec un bémol, mais de taille... "Il faut une récolte précoce de l'orge, la première quinzaine de juillet, ce qui est loin d'être toujours le cas dans nos zones froides des Monts d'Arrée".

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité