Aller au contenu principal

Viande de Redon et Vilaine
Nés, élevés et consommés au pays

Portée par une association qui fédère éleveurs, abatteur et bouchers, la viande du pays de Redon et Vilaine met en avant la production et la consommation locale. Pour satisfaire la demande, elle cherche de nouveaux éleveurs.

Les responsables et l'animatrice de l'association "Viandes du pays de Redon et Vilaine".
Les responsables et l'animatrice de l'association "Viandes du pays de Redon et Vilaine".
© Association viandes du pays de Redon et Vilaine

Depuis une dizaine d'années, des éleveurs du pays de Redon et Vilaine ont créé une filière locale pour proposer aux bouchers de travailler des animaux nés et élevés à proximité. Pour retrouver la confiance des consommateurs, ils ont parié sur une viande de qualité et un lien de proximité. Avec un abatteur et les distributeurs, qu'ils soient GMS ou artisans-bouchers, ils ont constitué une association qui fonctionne comme une interprofession locale. Aujourd'hui, l'association "Viandes du pays de Redon et Vilaine" livre l'équivalent de deux bêtes par semaine.

L'association cherche à accueillir de nouveaux adhérents, éleveurs comme distributeurs. "Pour mieux répondre à la demande, nous souhaitons développer cette production, affiche Bernard Gautier, le président de l'association. Cela reste une production de niche mais les éleveurs en maitrisent le circuit. Nous pouvons accueillir une quinzaine de nouveaux éleveurs". Ces éleveurs devront fournir des animaux avec une conformation R+/U-, pour un poids de carcasse autour des 400 kg. Un cahier des charges définit les bêtes qui peuvent rentrer dans la filière. Les animaux de race à viande ou mixte doivent être nés et avoir été élevés sur le pays de Redon et Vilaine. Le cahier des charges précise également les conditions d'alimentation.

Filière courte et locale

Côté prix, chaque année, les membres de l'association se mettent autour de la table pour en discuter. "Nos prix s'approchent de ceux du label, constate Bernard Gautier. Nous nous attachons à répartir au mieux la valeur ajoutée au sein de la filière et, en travaillant avec des acteurs locaux, à faire en sorte qu'elle reste sur notre territoire". Pour chaque race, un adhérent gère le planning d'approvisionnement et Bernard Gautier fait le lien avec l'abattoir et les transporteurs. "L'essentiel est d'assurer aux points de vente la régularité de l'approvisionnement", rappelle le président.

Pour faire connaitre sa démarche, l'association "Viandes du pays de Redon et Vilaine" organise régulièrement des actions de communication. Le premier week-end d'octobre, elle sera présente au comice du canton du Grand Fougeray et l'un de ses adhérents ouvrira ses portes dans le cadre des "rencontres à la ferme".

Les éleveurs intéressés peuvent contacter Valérie Binder, l'animatrice de l'association au 02 99 34 63 30 ou Bernard Gautier, le président au 06 75 01 73 26.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Légumes de conserve, gérer la variabilité et le prix juste
Une campagne mitigée avec une tendance aux moindres performances des légumes en conserve et surgelé. La Bretagne n’échappe pas au…
Tout Feu Tout Frais traque additifs, conservateurs, colorants et arômes
À Plabennec (29), voilà 20 ans déjà que Brédial et sa marque Tout Feu Tout Frais traquent sans relâche additifs, conservateurs,…
Une farine pleine de promesses
Produire une farine à base de blé issue d‘une agriculture locale et raisonnée, tout en répondant aux attentes du consommateur,…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

Publicité