Aller au contenu principal

Des doigts Kress pour biner sur le rang

Munie de doigts en caoutchouc, la bineuse Kress vient sur le rang de culture casser la croûte de battance et arracher les mauvaises herbes, ce qui permet de limiter, voire de supprimer ,l'utilisation de désherbants chimiques. Démonstration sur le bassin versant de l'Horn.

Les doigts Kress, en caoutchouc, viennent sur le rang pour casser la croûte et arracher les mauvaises herbes.
Les doigts Kress, en caoutchouc, viennent sur le rang pour casser la croûte et arracher les mauvaises herbes.
© TERRA
Utilisée depuis 3 ou 4 ans dans la zone légumière, la bineuse Kress a encore renforcé l'intérêt du binage. "Elle intervient sur le rang pour casser la croûte de battance et arracher les mauvaises herbes", détaille Stéphane Le Menn, conseiller légumes à la chambre d'agriculture de Saint Pol de Léon, lors d'une démonstration organisée par le BV de l'Horn, le 31 août dernier à Plouvorn.
Munie de doigts en caoutchouc, elle ne nuit pas à la culture. "Après son passage, certains brocolis sont un peu penchés. Mais, au bout de deux ou trois jours, ils se relèvent sans problème". Montée sur une bineuse classique, elle ne ralentit pas le débit de chantier. "La seule contrainte, c'est qu'il faut être précis, explique Stéphane Le Menn. Dans l'idéal, il faudrait que la bineuse ait le même nombre d'éléments que la planteuse. Et les parcelles très caillouteuses peuvent poser problème, si la bineuse projette des cailloux sur les mini-mottes".

Vite amorti
Si le coût peut paraître relativement élevé, 610 euros par élément, l'achat est vite amorti. "La bineuse Kress permet de limiter ,voire de se passer, de traitement chimique", affirme Stéphane Le Menn. "Mais le facteur limitant reste la météo, rajoute Jean-Denis Crenn. S'il pleut juste après le binage, il ne servira pas à grand-chose. Parfois, je sécurise le désherbage avec du Tréflan. Mais je n'utilise plus jamais de Butisan. Et l'économie réalisée sur les phytos m'a permis de rembourser les doigts Kress en une année". Polyvalente, la bineuse peut aussi s'utiliser sur chou, artichaut… "Des essais ont été menés sans problème sur des mini-mottes de persil, indique Stéphane Le Menn. Et certains l'utilisent en échalote, pour garder les allées propres, ou même sur maïs". 
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité