Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Case ascenseur : des éleveurs satisfaits

L’âge moyen des salles de maternité était de 20,5 ans en 2015. Dans les années à venir, de nombreux éleveurs devront revoir leur bâtiment. Ils auront le choix entre plusieurs types d’équipements. Résultats de l'enquête.

Cases ascenseur, une sérénité de travail.

 

La chambre d’agriculture de Bretagne a interrogé 24 éleveurs équipés de cases ascenseur pour connaître leur niveau de satisfaction. Les éleveurs sont globalement satisfaits par leur équipement. Le choix d’installer des cases ascenseur est fait pour une sérénité du travail et des résultats techniques immédiats.

Élevages enquêtés

- 24 élevages de production équipés entre 2014 et 2018.
- 4 modèles de cases étudiés.
- 11 élevages équipés à 100 % de cases ascenseur.
- 13 élevages équipés à 63 % de cases ascenseur.

Pourquoi cet équipement ?

- Réduction des écrasés.
- Tranquillité d’esprit.

Mise en route et quotidien

- Conduite majoritairement inchangée.
- Cochettes, truies âgées et truies avec un historique négatif en priorité sur case ascenseur pour les élevages partiellement équipés.
- Fonctionnement permanent du système ascenseur pour 70 % des élevages.
- Relevage de l’ascenseur pour les soins des porcelets et/ou le sevrage et pour les truies agressives à la mise bas dans un tiers des élevages.

Avis des utilisateurs

- Satisfaits par leur modèle de case.
- Grande sérénité de travail.
- Avis positif sur l’amélioration des performances techniques.
- Pas de problème de fonctionnement et/ou d’entretien pour 95 % des éleveurs.
- Investissement jugé bon au regard du rapport coût-bénéfice.

Des équipements neufs

Les enquêtes ont été réalisées dans des élevages récemment équipés. La mise en service des équipements date en moyenne de deux ans. Ces récentes installations expliquent le manque de recul sur le vieillissement du matériel.

 

Info : Les auteurs remercient les éleveurs et les groupements de producteurs de porcs ayant participé à l’enquête.

 

Peut-on trouver quelles truies écrasent ?

Avec le développement des cases où la truie peut être libérée en maternité, le risque d’écrasement de porcelets est augmenté. Au-delà des aspects techniques liés au bâtiment et aux pratiques d’élevage, les études menées par la chambre d’agriculture de Bretagne montrent l’importance des facteurs individuels et comportementaux de chaque animal. Dans le cadre d’une étude, nous avons suivi, à l’aide de caméras, soixante truies, le jour de l’ouverture de la cage, soit en moyenne dix jours après mise-bas, ainsi que les deux jours suivant. L’analyse de ces vidéos ont permis d’observer le comportement de la truie (changements de posture, temps passé par posture). Ces vidéos ont, par ailleurs, permis d’observer les écrasements et le contexte dans lequel ils se sont produits (emplacement, heure, jour, changement de posture de la truie, emplacement des porcelets). Deux tests ont également été réalisés sur les truies suivies : un test de réactivité à l’Homme et un test de réactivité au cri de détresse d’un porcelet. Les données comportementales ont été complétées par des données individuelles telles que l’état des pattes ou le rang de portée. L’analyse des données n’a pas permis de dégager de profil de truie qui écrase. Cependant il semble que les truies les moins réactives au cri d’un porcelet écrasé aient une plus grande probabilité d’écraser leurs porcelets. Des recherches sont encore nécessaires pour répondre aux interrogations des éleveurs. Comprendre le comportement des animaux devrait permettre d’améliorer la gestion de ces équipements et d’en diminuer les inconvénients. / Nicolas Villain.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Lettre aux agriculteurs et agricultrices de Bretagne

Madame, Monsieur,

Comme le reste du monde, la Bretagne est confrontée à la pandémie due au coronavirus Covid-19. Dans…

Thierry Coué
Thierry Coué, Président de la FRSEA de Bretagne : "Chaque agriculteur doit prendre conscience du besoin de se protéger, et de protéger son exploitation"
Depuis le début de la crise du coronavirus, le monde agricole semblait en retrait, presque observateur. Les comportements ont…
Jérémy Labbé, nouveau président de JA22
Le 11 mars dernier s’est tenu le conseil d’administration électif des Jeunes agriculteurs des Côtes d’Armor. Dorénavant c'est un…
Germain et Laura Evo, jeunes aviculteurs, engagés aussi
Du comité organisateur de la prochaine fête de l’agriculture, à Grand-Champ, Germain Evo 32 ans, en est, Jeune Agriculteur aussi…
Eureden s’adapte et s'organise pour assurer ses services

La crise COVID-19 impacte profondément notre filière porcine et les équipes Eureden sont entièrement mobilisées pour…

Publicité