Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Faire entendre la voix des agricultrices au conseil municipal

Parce qu’elle veut faire reconnaître la place de l’agri-culture dans sa commune péri-urbaine et faire vivre la démocratie, Agnès Kerbrat a décidé de se pré-senter aux prochaines élections municipales, sur une liste d’opposition.

Productrice de lait à Milizac-Guipronvel, Agnès Kerbrat se présente aux élections municipales avec un autre agriculteur, sur une liste de 29 candidats.

"C’est déjà la troisième fois que je me présente". Agricultrice sur Milizac-Guipronvel (29), les deux communes ayant fusionné en 2017, Agnès Kerbrat est attachée à faire vivre la démocratie. "Il faut qu’il y ait au moins deux listes, pour provoquer le débat". Et à défendre la place des agriculteurs. "Nous ne sommes qu’à un peu plus de 10 km du centre-ville de Brest. Et nous ne voulons pas devenir une simple cité-dortoir". Aux abords du bourg, les lotissements fleurissent. Et le dialogue est parfois compliqué à nouer. "Il y a même eu, pour la première fois, une agression contre un éleveur".

 

Expliquer

Une situation loin d’être propre à la commune ! "Les habitants sont déconnectés des réalités de l’agriculture", insiste Agnès Kerbrat. Et c’est ce qui a incité la chambre d’agriculture et Pays d’Iroise communauté à élaborer une plaquette. Distribuée dans toutes les boîtes aux lettres, elle explique simplement la présence des tracteurs et autres engins agricoles sur les routes et détaille les travaux des champs au fil des saisons. De leur côté, les agriculteurs agissent eux aussi. "Régulièrement, nous proposons aux écoles de venir visiter une ferme". Et, en partenariat avec le syndicat des eaux du Bas-Léon, ils ont organisé l’an dernier une rand’eau, avec herse étrille et pulvérisateur, "l’occasion d’expliquer pourquoi on traite".

 

Préserver le foncier agricole

"Il nous faut communiquer", estime Agnès Kerbrat, qui emmène avec elle un autre agriculteur sur la liste. "A deux, nous ne serons pas de trop". Car les sujets sont nombreux, à commencer par la préservation du foncier agricole. "Avant de prévoir de nouvelles zones d’activité, il faudrait remplir celles qui existent déjà, préconise l’agricultrice. Et plutôt que de nouveaux lotissements, pourquoi ne pas commencer par aménager le bourg, en réhabilitant certaines vieilles maisons, en détruisant d’autres ?" L’approvisionnement de la cantine fait aussi débat. "Il faut que nous puissions expliquer que les produits laitiers de la Sill ou d’Even, même s’ils ne sont pas en circuit court, sont néanmoins issus de nos exploitations laitières et transformés à proximité".
Les échanges au conseil municipal sont aussi l’occasion de rappeler le poids de l’agriculture au niveau local. "Nous faisons travailler nombre d’entreprises locales, électricité, maçonnerie, menuiserie, centres comptables… Soutenir l’agriculture, et l’installation des jeunes, c’est aussi préserver tout le tissu rural".
Soutenir l’agriculture passe aussi, très concrètement, par des aménagements routiers qui tiennent compte des contraintes de ses engins, tracteurs, moissonneuses, camions de livraison… "Et les ZNT, qui s’appliquent désormais, demanderont aussi un gros effort d’explication".

 

Une femme engagée

Productrice de lait, en Gaec avec son époux Denis, Agnès est depuis longtemps engagée au sein de la profession : à la tête de l’association Milizac bocage, elle préside également les syndicats inter-communal et cantonal de la FDSEA, est vice-présidente de la FDSEA 29 et suit le dossier faune sauvage à la Région et au niveau national. "Je suis aussi présidente de la section régionale des agricultrices. Et c’est sans doute ce qui m’a poussé à me présenter aux municipales ! Nous n’arrêtons pas de marteler que les femmes doivent oser prendre un peu plus la parole ! J’ai eu envie de montrer qu’elles sont là pour essayer de faire bouger les choses".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Lettre aux agriculteurs et agricultrices de Bretagne

Madame, Monsieur,

Comme le reste du monde, la Bretagne est confrontée à la pandémie due au coronavirus Covid-19. Dans…

Thierry Coué
Thierry Coué, Président de la FRSEA de Bretagne : "Chaque agriculteur doit prendre conscience du besoin de se protéger, et de protéger son exploitation"
Depuis le début de la crise du coronavirus, le monde agricole semblait en retrait, presque observateur. Les comportements ont…
Jérémy Labbé, nouveau président de JA22
Le 11 mars dernier s’est tenu le conseil d’administration électif des Jeunes agriculteurs des Côtes d’Armor. Dorénavant c'est un…
Germain et Laura Evo, jeunes aviculteurs, engagés aussi
Du comité organisateur de la prochaine fête de l’agriculture, à Grand-Champ, Germain Evo 32 ans, en est, Jeune Agriculteur aussi…
Eureden s’adapte et s'organise pour assurer ses services

La crise COVID-19 impacte profondément notre filière porcine et les équipes Eureden sont entièrement mobilisées pour…

Publicité