Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La station de Crécom expérimente la diversité de l’élevage porcin

La station expérimentale porcine des chambres d’agriculture de Bretagne ambitionne depuis 50 ans de tester des solutions et d’apporter des repères aux éleveurs bretons. Cet outil de recherche et de développement est aujourd’hui en évolution pour continuer de répondre aux questions des éleveurs porcins et de la société dans une filière en transition.

Vue d’ensemble de la station porcine.

La station de Crécom est située à Saint-Nicolas-du-Pélem dans les Côtes-d’Armor et est composée de deux ateliers porcs dans une exploitation mixte de polyculture-élevage.

 

station de Crécom

Accompagner la transition

Les travaux de recherches actuelles s’attachent à accompagner l’adaptation des élevages porcins aux attentes sociétales. Pour cela la station s’appuie sur deux ateliers porcins - caillebotis et litière - représentatifs des élevages bretons, associés à un atelier vaches allaitantes et à une SAU de 125 ha. Ce dispositif permet d’étudier l’optimisation et l’évolution de chaque système de façon à répondre à la demande des éleveurs et de la société. Dans ce cadre, l’équipe porcs travaille à la conception et l’évaluation de bâtiments intégrant de nouvelles technologies, testées à Crécom.

         Des résultats neutres et consultables par tous

L'efficacité technico économique

L’amélioration de l’efficacité technico économique des élevages est aussi au cœur du dispositif de recherche. La qualité des équipements, le statut sanitaire et le niveau des performances permettent de mener des expérimentations dédiées à l’optimisation des performances dans les ateliers caillebotis et litière, dans des domaines stratégiques : bien-être animal, conduite d’élevage, alimentation, sanitaire, environnement, mise au point et test d’équipements novateurs.

 

station de Crécom

Une nouvelle orientation des programmes de recherche

La station est bien connue pour ces acquis expérimentaux : comparaison des systèmes caillebotis et litière, survie néo-natale des porcelets, acides aminés de synthèse, plans de rationnement, réduction des émissions d’ammoniac et de gaz à effet de serre, abreuvement des porcs alimentés en soupe.

Elle s’investit aussi dans de nouveaux projets de recherche : truies libres en maternité, conception des bâtiments de post sevrage et d’engraissement de demain, équipements connectés et identification électronique de tous les porcs, arrêt de la caudectomie, réduction de l’exposition des travailleurs aux poussières et à l’ammoniac, évolution de la conduite sur litière pour une segmentation de la production...

 

 station de Crécom

Crécom ne manque pas díatouts

La station se situe dans le domaine de la recherche publique, ce qui va dans le sens de résultats neutres et consultables par tous. Les projets sont réalisés par des ingénieurs et techniciens expérimentés de l’équipe Porcs des Chambres d’agriculture de Bretagne en partenariat avec de nombreux organismes scientifiques et techniques régionaux et nationaux. Les éleveurs et la filière sont consultés pour élaborer les programmes de recherche. Le site expérimental, associant porcs, bovins, cultures et zones humides, permet l’analyse systémique.

Un circuit de visites aménagé par des couloirs extérieurs facilite la diffusion des résultats et permet d’accueillir tous les publics : éleveurs, techniciens, scolaires et grand public. D’un point de vue réglementaire, la station est agréée pour l’expérimentation animale grâce à la qualification du personnel et l’adaptation des équipements, ce qui permet d’appliquer des protocoles soumis à l’avis d’un comité d’éthique.

 

Les moyens de production

 

station de Crécom

La ferme de Crécom :
- Un élevage de 114 truies naisseur engraisseur
- 125 hectares de surface agricole dont 70 ha de prairies
- Un troupeau de 60 vaches allaitantes de race charolaise

Deux ateliers porcins indépendants de 57 truies chacun :
- Biosécurité renforcée (douches, une tenue par bâtiment…)
- Conduite en 3 bandes de 19 truies par atelier
- Visites par des couloirs extérieurs
- Sur caillebotis intégral : évacuation fréquente des lisiers en salles de gestation et d’engraissement, 2 salles de gestation réfectoires/courettes et 1 salle DAC, 2 salles de maternité liberté, 2 salles de post-sevrage de surface variable de 0,35 à 0,55 m2/porc, 6 salles d’engraissement avec alimentation sèche et soupe
- Sur litière de paille (à tous les stades sauf maternités) : 2 salles de gestation réfectoires/courettes et 1 salle DAC, 2 salles de maternité bloquées, 2 salles de post-sevrage de 2 cases de 55 porcelets, 6 salles d’engraissement avec alimentation sèche et soupe

Un élevage de vaches allaitantes :
- Système naisseur
- Vêlages groupés à l’automne
- Conduite extensive

 

50 ans d’expérimentation

1970  / Le Département des Côtes-d’Armor confie la gestion de la ferme à la chambre départementale d’agriculture qui met alors en place des ateliers porcin et laitier. 1994  / Crécom devient station régionale, gérée par les chambres d’agriculture de Bretagne. 2006  / Mise en service d’une nouvelle station porcine entièrement reconstruite à neuf. Les expérimentations portent essentiellement sur l’alimentation et la conduite d’élevage dans un objectif d’optimisation des deux systèmes litière et caillebotis. 2018  / Nouvelle orientation des travaux de recherche dans les deux élevages paille et caillebotis sur l’apport de réponses aux attentes sociétales, bien-être animal et santé notamment.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Thierry Coué
Thierry Coué, Président de la FRSEA de Bretagne : "Chaque agriculteur doit prendre conscience du besoin de se protéger, et de protéger son exploitation"
Depuis le début de la crise du coronavirus, le monde agricole semblait en retrait, presque observateur. Les comportements ont…
Lettre aux agriculteurs et agricultrices de Bretagne

Madame, Monsieur,

Comme le reste du monde, la Bretagne est confrontée à la pandémie due au coronavirus Covid-19. Dans…

Jérémy Labbé, nouveau président de JA22
Le 11 mars dernier s’est tenu le conseil d’administration électif des Jeunes agriculteurs des Côtes d’Armor. Dorénavant c'est un…
Germain et Laura Evo, jeunes aviculteurs, engagés aussi
Du comité organisateur de la prochaine fête de l’agriculture, à Grand-Champ, Germain Evo 32 ans, en est, Jeune Agriculteur aussi…
Eureden s’adapte et s'organise pour assurer ses services

La crise COVID-19 impacte profondément notre filière porcine et les équipes Eureden sont entièrement mobilisées pour…

Publicité