Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Trois questions à... Thierry Marchal

Président du groupe de travail porc des chambres d'agriculture de Bretagne et éleveur dans le Finistère.

Thierry Marchal, président du groupe de travail porc des chambres d'agriculture de Bretagne et éleveur dans le Finistère.

La recherche appliquée est-elle  importante au sein des chambres d'agriculture de Bretagne ?

Thierry Marchal. La recherche est extrêmement importante au sein d'une instance publique qui produit des références neutres comparé à la recherche privée. Comment s'en passer ! Cette recherche est collective, au service de toute la filière, et notamment des éleveurs. Rappelons que nos travaux doivent déboucher sur des solutions concrètes pour les éleveurs, applicables directement dans les élevages. Elles doivent leur apporter une plus-value technique et économique. Rappelons aussi que cette recherche est validée par des professionnels, et donc pilotée par des éleveurs. Ce n'est pas de la recherche "hors-sol". Nos priorités d’actions sont définies en concertation avec les acteurs de la filière. Nous les réunissons une fois par an pour faire remonter les besoins du terrain, et à l’issue de cette réflexion commune, nous établissons le programme de recherche annuel. Nous tenons compte également du contexte dans lequel évolue la filière. Les attentes sociétales évoluent et orientent les actes d’achat des consommateurs. Notre objectif est là aussi de développer des recherches, prioritairement sur le bien-être et la santé afin de proposer des solutions et faire avancer l’ensemble des acteurs.

 

C'est sur la station de Crécom que la recherche  appliquée porcine se concentre maintenant ?

T.M. Avec l’arrêt de la station de Guernévez, Crécom doit maintenant répondre à toutes les attentes et aller au-delà du sanitaire et de l’alimentation. Nous sommes en réflexion pour ouvrir la station aux éleveurs qui ont besoin de voir. Nous souhaitons aussi travailler plus en lien avec les groupements de producteurs : nous avons fait le tour des conseils d'administration pour recueillir leurs attentes. On doit travailler ensemble.

 

Avec quels moyens ?

T.M. Il faut savoir qu'il ne reste plus que trois stations pilotées par la profession en France, ici à Crécom (22), celle de l'Ifip au Rheu (35), et celle des Trinottières (49). Nous devons être bien coordonnés car la recherche a un coût.

Enfin, préparer l'avenir demande des moyens. Les finances publiques étant très orientées sur le bien-être des animaux et les attentes sociétales, pour les sujets plus techniques la filière devra se prendre en main.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le tribunal de Saint Brieuc exige du GDS la délivrance des ASDA
Depuis plusieurs mois, un conflit oppose des éleveurs adhérents ou non adhérents du GDS, au sujet, d'une part, du montant des…
Notre agriculture devrait-elle répondre aux diktats pour perdurer et être légitime ?

De plus en plus, nous, agricultrices et agriculteurs devons répondre à des injonctions, et même plus que cela, à de…

Après 7 ans au Canada, Julien Thomin s'installe à Plouider
Salarié pendant 10 ans, dont 7 au Canada, Julien Thomin a fait le choix de revenir sur l'exploitation familiale, à Plouider (29)…
"On vit une guerre économique"
Invité à intervenir à l'occasion de l'assemblée générale de la FDSEA 35 qui se déroule le 20 février prochain, Gil Rivière-…
Pourquoi et comment mesurer le bilan environnemental des élevages ?
Sur la question environnementale, l'élevage est pointé comme une cause importante de dommages à l'échelle de la planète, avec des…
TICPE : faites vos demandes de remboursement 2019, avant le 31 janvier 2020

La loi n° 2019-1479 de finances pour 2020 va supprimer le taux réduit applicable au gazole non routier (GNR), auquel sera…

Publicité