Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Équipes et méthodes, les compétences pour accompagner

L’accompagnement des agriculteurs pour faire face et sortir des difficultés a toujours été au cœur des missions de la chambre d’agriculture. Les compétences techniques, de gestion et juridiques qu’on y trouve permettent d’apporter une aide complète face à des situations très diverses. 500 agriculteurs l’an passé y ont eu recours.

Ne pas hésiter à en parler, dès les premières alertes.

Des conseillers expérimentés sont en capacité d’apporter une analyse rapide, et les solliciter ne signifie aucunement se retrouver engagé dans une procédure administrative ou judiciaire. C’est même le contraire que l’on souhaite. Pour cela, il faut prendre la situation dès la survenance du problème. Malheureusement, ce n’est pas assez souvent le cas.

Équipes aux méthodes prouvées

Notre métier consiste à porter d’abord une bonne analyse sur la situation initiale et sur les perspectives de l’exploitation, avec à l’esprit les objectifs suivants :

- Vous écouter, et mesurer avec vous ce dont vous avez besoin en priorité. Partager, et se sentir écouté apporte souvent un premier soulagement.

- Hiérarchiser les priorités d’actions, et si besoin organiser la mise en relation pour un appui complémentaire (technique, juridique, social, financier…).

- Bâtir un projet de redressement de l’exploitation avec toutes les étapes qui seront nécessaires à sa mise en place.

Si c’est votre souhait, vous accompagner dans la cession de votre exploitation.

Ne pas vous laisser seul face aux services financiers ou juridiques de vos créanciers.

Le traitement des difficultés d’une entreprise est vraiment une activité qui nécessite des compétences spécifiques et de l’expérience. La mission de l’agriculteur est de dégager une rentabilité à l’exploitation ; celle du conseiller qui l’accompagne dans son redressement est de lui en donner les moyens, et particulièrement en mettant en place une situation financière cohérente avec la rentabilité de l’exploitation.

Face à des difficultés, il est vital de ne pas rester seul.

Une garantie de confidentialité

La discrétion et la confidentialité sont des composantes majeures de notre travail. Les procédures judiciaires ont des dispositions spécifiques propres, mais quand on ne se situe pas dans ce contexte, nous définissons avec vous les personnes à associer au processus.

Dans le cadre du dispositif AREA (voir encadré), une cellule d’accompagnement est conduite par la DDTM dans chaque département. Les participants sont les administrations, le recouvrement de la MSA, des banques et des fournisseurs si vous le demandez. Tous ont signé une charte de confidentialité. Cette cellule d’accompagnement examine principalement les difficultés économiques et financières.

 

Entr'agri en complément

Une instance complémentaire a été mise en place depuis quelques années dans chaque département : les cellules Entr’Agri. L’objectif est d’apporter des réponses à des problématiques autres que financières. Beaucoup de ces difficultés trouvent leur origine dans une surcharge de travail, des problèmes familiaux ou de santé… Les solutions proposées sont variables : l’aide au répit (remplacement), un accompagnement social ou psychologique, un appui pour rétablir la situation administrative de l’exploitation (identification, engagements réglementaires…). Face à des difficultés, il est vital de ne pas rester seul. Confiez-vous à des personnes de confiance. Les services dédiés à la chambre d’agriculture peuvent jouer ce rôle. La profession a organisé ce service. N’hésitez pas à les solliciter.

 

Vous avez dit Area ?

L’Aide à la Relance des Exploitations Agricoles ou AREA, est le dispositif d’accompagnement de l’État pour aider financièrement certaines exploitations agricoles par :

- Une aide à l’audit d’exploitation : 80 % du coût dans la limite de 1 000 €,

- Une aide financière pour accompagner le plan de redressement avec les banques et fournisseurs. (Cette aide est calculée selon les frais financiers supportés et les frais autres de restructuration).

Ces aides ne sont pas systématiques. Elles dépendent de la situation économique et financière de l’exploitation. Pour toute demande d’information sur l’AREA, contactez la chambre d’agriculture ou la DDTM.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le croisement pour un troupeau facile à vivre
À Trégarvan dans le Finistère, dans les parcelles qui bordent l’Aulne, 115 vaches croisées 3 voies pâturent presque toute l’année…
Le boom des plantes aromatiques et médicinales cueillies
La cueillette des plantes sauvages est en plein renouveau. Longtemps marginale, méconnue, elle est en plein essor, portée par le…
Décès de Claude Cochonneau, président des chambres d'agriculture
L'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA) fait part, dans un communiqué le 23 décembre, du décès de son président…
Le marché du porc breton : optimisme en 2020, mais pas d'euphorie
L'année 2019 s'achève sur un prix du porc inédit depuis 1992, avec un pic à 1,70 euros le 12 décembre dernier. Les vœux du marché…
Le texte du gouvernement sur les ZNT fait l'unanimité... contre lui
Le gouvernement a publié, le 29 décembre au Journal officiel (JO), l’arrêté et le décret instaurant les nouvelles zones de non-…
Les centres de formation des chambres d'agriculture repris par des organismes locaux
Les chambres d'agriculture recentrent leur activité et confirment leur désengagement de la formation qualifiante sur ses quatre…
Publicité