Aller au contenu principal

Légumes transformés : Naissance d’un géant

La météo a, une fois de plus, beaucoup influencé le niveau des récoltes en 2019 en Bretagne. Les quantités récoltées ne sont malgré tout pas catastrophiques mais souvent en deçà des attentes de début de saison. L’année 2019 est marquée par la validation du rapprochement entre Triskalia et le Groupe d’aucy qui donnera naissance à Eureden. Celui-ci devient de fait l’acteur majeur de la filière régionale.

© Claire Le Clève

7 354 ha, c’est la surface de pois semée en Bretagne en 2019

Légumes transformés

Les surfaces semées de légumes transformés en Bretagne s’établissent à 19 155 ha en 2019. C’est quasiment stable par rapport à l’année précédente et en baisse de 2 % par rapport à 2015. Le pois est le légume le plus semé en Bretagne, avec 7 354 ha en 2019, suivi par le haricot à 5 934 ha. Les surfaces de pois ont augmenté de 3 % l’année passée par rapport à 2018 alors que celles des haricots ont régressé de 8 %. Épinards, flageolets et carottes sont trois autres légumes importants. Sur les cinq dernières années, les épinards sont le légume qui a vu ses surfaces le plus reculer en Bretagne alors que pour les légumes "autres", celles-ci se sont accrues de 6 %.

 

109 050 tonnes 1/2 brut, c'est le volume de légumes en conserve utilisé en RHD en 2018

Légumes transformés

Les deux grands débouchés des légumes transformés sont la consommation à domicile et la restauration hors domicile (RHD). La RHD s’approvisionne préférentiellement en surgelés dont elle absorbe la moitié de la consommation nationale (520 000 tonnes). Le graphique ci-contre montre que les ventes fluctuent d’une année sur l’autre. En 2018, les volumes sont au plus bas depuis cinq ans, à 256 000 tonnes.
En conserve, la RHD ne représente que 15 % des achats totaux. Les volumes sont nettement à la baisse depuis un certain nombre d’années. En 2018, 109 050 tonnes ½ brut sont utilisées en RHD sur une consommation totale nationale de 760 000 tonnes.

 

Actualités de la filière

À retenir de 2019
Triskalia et Groupe d’aucy ont obtenu en 2019 l’accord de l’Autorité de la concurrence pour leur projet de fusion. Ce rapprochement va donner naissance au groupe Eureden. Il vise notamment à un renforcement de leur branche légumes. Les deux coopératives disposent d’activités et d’outils complémentaires en produits appertisés, surgelés et élaborés, de l’amont à l’aval. Cette union est effective depuis le 1er janvier 2020. La fusion des coopératives interviendra quant à elle au 1er janvier 2021.
Du fait de cette fusion, le groupe coopératif Clal Saint Yvi a décidé de quitter l’UOPLI. Cette structure regroupait les trois organisations de producteurs (OP) présentes en Bretagne : Triskalia, Cecab et Clal Saint Yvi. Triskalia et Cecab devant fusionner en 2021 en même temps que l’apparition du nouveau groupe Eureden, Clal Saint Yvi ne souhaitait pas se retrouver seul face à une OP représentant plus de 90 % des surfaces régionales de légumes transformés.
Triskalia obtient la certification environnementale de niveau 2 en 2019 par le biais de sa démarche Agriconfiance. Groupe d’aucy est également détenteur de cette certification pour sa filière légumes transformés. Le nouveau groupe Eureden sera donc en mesure de proposer ses légumes transformés à la restauration collective publique en rentrant dans le cadre des 50 % de produits bio, de qualité et durable fixé par la loi Egalim.

Les enjeux de la filière pour 2020 et les années suivantes
Eureden devient l’acteur majeur de la filière légumes transformés en Bretagne : son OP comptera l’essentiel des surfaces régionales et le groupe détient aussi la majorité des outils industriels bretons. Comment vont évoluer les relations entre ce groupe et les autres acteurs du secteur tels qu’Ardo et Greenyard Foods ?
L’irrigation demeure un sujet stratégique pour la filière. Les professionnels du secteur ont créé une structure régionale chargée de défendre leurs intérêts au niveau de la Bretagne.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Viande cultivée : vers la fin de l’élevage ?
Depuis le premier steak haché créé en laboratoire en 2013, les techniques de production de viande artificielle progressent et de…
Une stratégie non pas tournée sur les volumes, mais le revenu
Lors d'une session en visio-conférence les chambres d'agriculture de Bretagne ont débattu et adopté les grands axes de leur…
Publicité