Aller au contenu principal

Utiliser les leviers agronomiques et optimiser l’investissement

Depuis quelques années, le poids du traitement à 2 nœuds est faible au point de ne pas être rentabilisé. Cette intervention protège essentiellement contre l’oïdium, la rouille jaune et la septoriose précoce. Ces maladies s’expriment moins depuis quelques années, grâce aux progrès génétiques d’une part et aussi grâce au climat limitant leur développement au printemps (sec ou températures froides…).

Il est donc possible de supprimer le traitement à 2 nœuds pour la protection du blé à condition de respecter quelques critères :
- Choisir une variété ayant une note septoriose supérieure ou égale à 6.5 (voir encadré p.26 "essais réalisés par la Chambre d’agriculture")
- Avoir une absence de rouille jaune (choisir une variété tolérante). Exemple de variétés : Chevignon, kws Extase, RGT Cesario…
Attention cependant, rien n’est figé ! Les résistances des variétés peuvent être contournées par les maladies et le climat cette année peut être favorable à l’arrivée précoce des maladies au printemps. Il est donc nécessaire d’observer ses parcelles. Le Bulletin de Santé du Végétal donne les informations concernant l’évolution du risque chaque semaine. Les Outils d’Aide à la Décision, comme Optiprotect, permettent également d’être alerté en amont en cas de situation à risque.
Dans une moindre mesure, les semis pas trop précoces, une densité adaptée et une fertilisation ajustée limitent aussi les risques de développement précoces de maladies.

Limiter l’investissement :

Le rendement net n’augmente plus au-delà d’un certain seuil !
Les essais menés par la chambre d’agriculture de Bretagne montrent un plafonnement du rendement net du blé entre 40 et environ 80 € d’investissement fongicide /ha. Pour l’orge il se situe entre 35 et 65 €/ha. Inutile de dépenser plus ! La solution pour dépenser juste, est le bon positionnement de la
protection ! L’utilisation d’un outil d’aide à la décision permet d’optimiser le positionnement.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Viande cultivée : vers la fin de l’élevage ?
Depuis le premier steak haché créé en laboratoire en 2013, les techniques de production de viande artificielle progressent et de…
Une stratégie non pas tournée sur les volumes, mais le revenu
Lors d'une session en visio-conférence les chambres d'agriculture de Bretagne ont débattu et adopté les grands axes de leur…
Publicité