Aller au contenu principal

Utiliser les leviers agronomiques et optimiser l’investissement

Depuis quelques années, le poids du traitement à 2 nœuds est faible au point de ne pas être rentabilisé. Cette intervention protège essentiellement contre l’oïdium, la rouille jaune et la septoriose précoce. Ces maladies s’expriment moins depuis quelques années, grâce aux progrès génétiques d’une part et aussi grâce au climat limitant leur développement au printemps (sec ou températures froides…).

Il est donc possible de supprimer le traitement à 2 nœuds pour la protection du blé à condition de respecter quelques critères :
- Choisir une variété ayant une note septoriose supérieure ou égale à 6.5 (voir encadré p.26 "essais réalisés par la Chambre d’agriculture")
- Avoir une absence de rouille jaune (choisir une variété tolérante). Exemple de variétés : Chevignon, kws Extase, RGT Cesario…
Attention cependant, rien n’est figé ! Les résistances des variétés peuvent être contournées par les maladies et le climat cette année peut être favorable à l’arrivée précoce des maladies au printemps. Il est donc nécessaire d’observer ses parcelles. Le Bulletin de Santé du Végétal donne les informations concernant l’évolution du risque chaque semaine. Les Outils d’Aide à la Décision, comme Optiprotect, permettent également d’être alerté en amont en cas de situation à risque.
Dans une moindre mesure, les semis pas trop précoces, une densité adaptée et une fertilisation ajustée limitent aussi les risques de développement précoces de maladies.

Limiter l’investissement :

Le rendement net n’augmente plus au-delà d’un certain seuil !
Les essais menés par la chambre d’agriculture de Bretagne montrent un plafonnement du rendement net du blé entre 40 et environ 80 € d’investissement fongicide /ha. Pour l’orge il se situe entre 35 et 65 €/ha. Inutile de dépenser plus ! La solution pour dépenser juste, est le bon positionnement de la
protection ! L’utilisation d’un outil d’aide à la décision permet d’optimiser le positionnement.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité